Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

 Affaire Raddad - Le vrai coupable Guy Hugnet Note moyenne : 0 | 0 note      Archipel (L')     Broché     Paru le : 15/06/2011  Le lundi 24 juin 1991 au soir, des gendarmes découvrent le corps mutilé de Ghislaine Marchal au fond de la cave de La Chamade, sa villa sur les hauteurs de Mougins. Sur une porte blanche, en lettres de sang, une accusation d'outre-tombe : " OMAR M'A TUER ". Très vite soupçonné, le jardinier de la riche veuve est condamné en février 1994 à dix-huit ans de réclusion criminelle. Quatre ans plus tard, par le jeu de la grâce présidentielle, Omar Raddad est libre. Mais est-il innocent ? Depuis vingt ans, nouvelles expertises et contre-enquêtes se bousculent, sans qu'Omar n'obtienne la révision de son procès et sa disculpation définitive. Deux scénarios ont été avancés en faveur de Raddad. Le premier, défendu par le flamboyant Jacques Vergés et par le détective Moreau, soutient la thèse d'une mise en scène diabolique visant à incriminer délibérément le jardinier. Le second résulte d'une enquête menée par l'académicien Jean-Marie Rouart, reprise par Roschdy Zem pour les besoins d'un film. Témoignages et documents inédits à l'appui, Guy Hugnet présente toutes les pièces du dossier criminel le plus énigmatique des vingt dernières années. Il décortique chaque scénario, débusque les mobiles de ses acteurs, démonte les manipulations et fait tomber les masques. Une contre-enquête qui renverse bien des idées reçues. Guy Hugnet, journaliste indépendant spécialisé dans les enquêtes scientifiques et les faits divers, collabore au Point et à Sciences et Avenir. Il a enquêté sur les affaires Omar Raddad (2008) et Guy Georges (2009) pour la série «Affaires criminelles» diffusée sur NT1.

Affaire Raddad - Le vrai coupable Guy Hugnet Note moyenne : 0 | 0 note Archipel (L') Broché Paru le : 15/06/2011 Le lundi 24 juin 1991 au soir, des gendarmes découvrent le corps mutilé de Ghislaine Marchal au fond de la cave de La Chamade, sa villa sur les hauteurs de Mougins. Sur une porte blanche, en lettres de sang, une accusation d'outre-tombe : " OMAR M'A TUER ". Très vite soupçonné, le jardinier de la riche veuve est condamné en février 1994 à dix-huit ans de réclusion criminelle. Quatre ans plus tard, par le jeu de la grâce présidentielle, Omar Raddad est libre. Mais est-il innocent ? Depuis vingt ans, nouvelles expertises et contre-enquêtes se bousculent, sans qu'Omar n'obtienne la révision de son procès et sa disculpation définitive. Deux scénarios ont été avancés en faveur de Raddad. Le premier, défendu par le flamboyant Jacques Vergés et par le détective Moreau, soutient la thèse d'une mise en scène diabolique visant à incriminer délibérément le jardinier. Le second résulte d'une enquête menée par l'académicien Jean-Marie Rouart, reprise par Roschdy Zem pour les besoins d'un film. Témoignages et documents inédits à l'appui, Guy Hugnet présente toutes les pièces du dossier criminel le plus énigmatique des vingt dernières années. Il décortique chaque scénario, débusque les mobiles de ses acteurs, démonte les manipulations et fait tomber les masques. Une contre-enquête qui renverse bien des idées reçues. Guy Hugnet, journaliste indépendant spécialisé dans les enquêtes scientifiques et les faits divers, collabore au Point et à Sciences et Avenir. Il a enquêté sur les affaires Omar Raddad (2008) et Guy Georges (2009) pour la série «Affaires criminelles» diffusée sur NT1.

Commenter cet article