Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

17/10/2008 - En 1804 paraissait à Edo, sous les signatures prestigieuses du peintre Utamaro et de l'écrivain Jippensha Ikku, un magnifique album de gravures polychromes consacré au célèbre quartier de plaisirs du Yoshiwara. Cet Almanach des maisons vertes illustre, en une vingtaine d'estampes aux délicates couleurs, les us et coutumes et les fêtes qui se déroulaient au fil des saisons dans ce quartier réservé, où guerriers et bourgeois d'Edo dépensaient des fortunes.  Utamaro Kitagawa (1753-1806) a été formé auprès du peintre Sekien (1712-1788) qui appartenait à la très classique école Kanô qui se distinguait, en particulier, dans l'art du paysage. Vers 1780, il quitta Sekien pour s'installer chez l'éditeur Tsutaya Jûzaburô (1750-1797), plus connu sous le nom de Tsutajû, qui avait fait de sa maison un foyer de l'avant-garde culturelle. Utamaro chercha progressivement à affirmer sa propre personnalité dans le style ukiyo-e, représentant ses célèbres courtisanes.

17/10/2008 - En 1804 paraissait à Edo, sous les signatures prestigieuses du peintre Utamaro et de l'écrivain Jippensha Ikku, un magnifique album de gravures polychromes consacré au célèbre quartier de plaisirs du Yoshiwara. Cet Almanach des maisons vertes illustre, en une vingtaine d'estampes aux délicates couleurs, les us et coutumes et les fêtes qui se déroulaient au fil des saisons dans ce quartier réservé, où guerriers et bourgeois d'Edo dépensaient des fortunes. Utamaro Kitagawa (1753-1806) a été formé auprès du peintre Sekien (1712-1788) qui appartenait à la très classique école Kanô qui se distinguait, en particulier, dans l'art du paysage. Vers 1780, il quitta Sekien pour s'installer chez l'éditeur Tsutaya Jûzaburô (1750-1797), plus connu sous le nom de Tsutajû, qui avait fait de sa maison un foyer de l'avant-garde culturelle. Utamaro chercha progressivement à affirmer sa propre personnalité dans le style ukiyo-e, représentant ses célèbres courtisanes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article