Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Rien ne destine la jeune Louise de Bettignies, cultivée et polyglotte, née dans une grande famille désargentée du Nord de la France, catholique fervente, à devenir une véritable espionne et héroïne de la Grande Guerre.  En 1914, révoltée par l'invasion allemande de la Belgique et de sa ville de Lille, Louise s'engage au sein de l'Intelligence Service dont elle devient agent secret sous le pseudonyme d'Alice Dubois. Elle est chargée d'organiser un réseau d'évasion et de renseignements militaires, le réseau Ramble. Arrêtée par les Allemands en octobre 1915, jugée et condamnée à mort, la jeune femme est enfermée dans la sinistre forteresse de Siegburg où elle prend la tête de la rébellion des prisonnières. Punie de cachot, Louise en sort gravement malade et meurt faute de soins le 27 septembre 1918.  Mystique et avide de sacrifice, son courage lui vaut le surnom de «Jeanne d'Arc du Nord».  À l'aide de documents familiaux inédits, Chantal Antier retrace les multiples épisodes de la vie de Louise de Bettignies, apporte un nouvel éclairage sur sa foi et son patriotisme, et fait surgir devant nous une femme résolument en avance sur son époque dont l'exemple ne doit pas tomber dans l'oubli.  Chantal Antier est docteur en histoire et professeur de l'enseignement secondaire en histoire et géographie participe aux commissions «Les Femmes et la Guerre» et «Information et Opinion Publique» à l'Institut d'Histoire des Conflits Contemporains (IHCC) de Vincennes. Elle a déjà consacré des ouvrages à la Première Guerre Mondiale tels que La Grande Guerre, un arrêt à l'émancipation politique des Françaises ? (PUF, 2001).

Rien ne destine la jeune Louise de Bettignies, cultivée et polyglotte, née dans une grande famille désargentée du Nord de la France, catholique fervente, à devenir une véritable espionne et héroïne de la Grande Guerre. En 1914, révoltée par l'invasion allemande de la Belgique et de sa ville de Lille, Louise s'engage au sein de l'Intelligence Service dont elle devient agent secret sous le pseudonyme d'Alice Dubois. Elle est chargée d'organiser un réseau d'évasion et de renseignements militaires, le réseau Ramble. Arrêtée par les Allemands en octobre 1915, jugée et condamnée à mort, la jeune femme est enfermée dans la sinistre forteresse de Siegburg où elle prend la tête de la rébellion des prisonnières. Punie de cachot, Louise en sort gravement malade et meurt faute de soins le 27 septembre 1918. Mystique et avide de sacrifice, son courage lui vaut le surnom de «Jeanne d'Arc du Nord». À l'aide de documents familiaux inédits, Chantal Antier retrace les multiples épisodes de la vie de Louise de Bettignies, apporte un nouvel éclairage sur sa foi et son patriotisme, et fait surgir devant nous une femme résolument en avance sur son époque dont l'exemple ne doit pas tomber dans l'oubli. Chantal Antier est docteur en histoire et professeur de l'enseignement secondaire en histoire et géographie participe aux commissions «Les Femmes et la Guerre» et «Information et Opinion Publique» à l'Institut d'Histoire des Conflits Contemporains (IHCC) de Vincennes. Elle a déjà consacré des ouvrages à la Première Guerre Mondiale tels que La Grande Guerre, un arrêt à l'émancipation politique des Françaises ? (PUF, 2001).

Commenter cet article