Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

La ville, en ses marges et ses centres, est un formidable terrain d’exploration. Depuis de nombreuses années, Marc Saboya, historien de l’art et maître de conférences honoraire à l’université Bordeaux III, poursuit sa quête « d’explorateur urbain », dévoilant, dans chaque nouvelle livraison de la revue Le Festin, les côtés cachés, insoupçonnés ou inaperçus de l’architecture à Bordeaux. Après le succès du premier tome Ordre et désordre (2008), une sélection de ses nouvelles chroniques et de nombreux inédits poursuivent cette reconnaissance revigorante du paysage architectural de la ville.

En librairie à partir du 15 novembre 2013

Dans Bordeaux, l’architecture et son double, Marc Saboya propose au passant, usager et consommateur passif de sa ville de franchir le miroir des certitudes ou la paresse coutumière. « Pour le citadin, écrit-il, regarder ailleurs, audelà de la sphère des valeurs plus imposées que proposées, est une saine entreprise de désenvoûtement qui peut mener à la construction d’un nouvel imaginaire urbain. » À côté des monuments insignes et labellisés, le chercheur-arpenteur part une nouvelle fois en quête de ces découvertes impromptues que le hasard fait naître au détour d’une rue ou d’une impasse, dans une zone déshéritée… Lorsqu’il interrompt sa marche, c’est parce que « le tissu fatigué de la familiarité craque, se déchire et fait apparaître le questionnement. » De l’observation attentive de ces faits architecturaux souvent ignorés, l’historien de l’art tire la matière de ses commentaires nourris d’une vaste culture complétée par des recherches en archives. Il leur redonne ainsi une place dans la longue élaboration des styles, de leurs bousculements, met au jour les tâtonnements et les contradictions de langages et transcende, pour le lecteur, l’anonyme et l’inaperçu en un témoignage palpable de ce qui constitue aussi – éminemment – Bordeaux.

128 pages | 22 € | 165 x 230 mm | ISBN : 978-2-36062-085-2

Année de publication: 2013

Une revue d'art en Aquitaine

Créée en 1989, la revue Le Festin organise la diffusion des savoirs sur le patrimoine et les arts plastiques en Aquitaine. (Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques : Béarn et Pays basque)

S'appuyant sur des travaux de recherche, elle s'adresse aux connaisseurs comme au grand public : les textes sont documentés et accessibles, les illustrations et la mise en page sont inventives et de qualité, de telle sorte que les sujets traités puissent apporter au lecteur, à la fois l'information, inédite ou originale, mais aussi le plaisir, toujours renouvelé, de la découverte.

Son territoire est l'Aquitaine, dont l'identité repose sur une association de territoires aux caractères culturels fortement déterminés. Cette diversité, qui s'exprime dans tous les domaines, de l'art de bâtir à l'art de vivre, se conjugue tant au présent qu'au passé.

Chaque trimestre, Le Festin reflète ainsi cette richesse vivante et accueillante si propre au Sud-Ouest, nourrie de curiosité et de générosité. Chaque numéro dessine ainsi le panorama changeant d'une Aquitaine aimée mais souvent mal connue, car dissimulée derrière de puissants stéréotypes.

Bordeaux, l'architecture et son double - Texte de Marc Saboya

Commenter cet article