Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

La Grande Guerre ne fut pas qu'une affaire d'hommes ; on considère même souvent qu'elle a marqué un tournant dans l'émancipation des femmes. Un ouvrage rassemblant les meilleurs spécialistes pour découvrir la manière dont les Françaises ont massivement répondu à l'effort de guerre, pour entrer dans leur quotidien et interroger les relations hommes/femmes dans ce moment de grands bouleversements.

Aux champs, dans les usines, dans les hôpitaux, les femmes ont, dès 1914, participé à l'effort de guerre : c'est le travail, même bénévole, le quotidien du foyer à gérer seule, le soutien moral aux soldats... Certaines ont décidé de résister au patriotisme aveugle en s'opposant au militarisme et à la guerre, ou en dénonçant des conditions de travail pénibles, dangereuses et sous payées. En 1918, 800 000 veuves noircissent le paysage, mais le grand nombre de morts et de mutilés leur demande de taire leur douleur et leurs difficultés de vie.

Si la Grande Guerre a effectivement bouleversé les rapports hommes/femmes, au moment de l'Armistice et dans les mois qui suivent, chaque sexe se plie très vite aux injonctions d'un ordre social et les Françaises demeurent résolument exclues de la citoyenneté. Il leur faudra encore attendre pour obtenir le droit de vote. Un tournant en demi-teinte qui voit toutefois émerger une nouvelle silhouette, celle de la garçonne. Au sortir de la guerre, la femme a résolument changé de visage.

Evelyne Morin-Rotureau est historienne et organisatrice de nombreux colloques, cycles de conférences, émissions de radio, expositions... pour vulgariser l'histoire des femmes auprès d'un large public. Elle a dirigé chez Autrement Combats de femmes, 1789-1999 et 1939- 1945. Sont rassemblés ici les travaux de spécialistes (historiens, sociologues, philosophes) de l'histoire des femmes et de la Grande guerre dont ceux d'Annette Becker et de Jean-Yves Le Naour.

Editions Autrement

Editions Autrement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article