Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

À quelques kilomètres de Corte, la Légion étrangère a installé sa "Section d'épreuve". Celle-ci est réservée aux légionnaires coupables de fautes graves : désertion, vol d'armes, injures à officiers, et d'une manière plus générale, aux récalcitrants, à ceux qui, malgré l'impossibilité de rompre leur engagement, ne peuvent plus supporter la discipline de ce corps. Une trentaine de détenus peuplent ce camp très particulier. Certains meurent, d'autres deviennent fous.

Le Bagne de la Légion “l’épreuve”, fit sensation, en 1977, lors de sa parution . À travers les témoignages d'anciens légionnaires, dont les « disciplinaires » de ce bagne baptisé « section d'épreuve » et implanté au domaine Saint-Jean de Corte, Henry Allainmat, à l'époque journaliste, a rendu publique une enquête menée pendant deux ans, jusqu'aux abords de la terrible « section ».

En 1975, Henry Allainmat est à Calvi pour réaliser une interview qui n'a rien à voir avec la Légion. De nombreux légionnaires du 2e REP sont présents dans les bars. La discussion s'engage, et l'un d'eux laisse échapper : « Tu ferais bien de faire quelque chose sur la section d'épreuve ». Parmi eux, Michel Trouvain, Marcel Terrier pour la Légion. La terrible expérience de cet ancien disciplinaire a constitué l'essentiel de ce livre dont il est, en quelque sorte, le héros.

Maison d'édition indépendante, la Manufacture de livres explore le monde criminel français et international à travers des romans, des documents et des essais.

Notre diffusion/distribution est assurée par le CDE et la SODIS (groupe Gallimard).

Le bagne de la légion
Le bagne de la légion

Commenter cet article