Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Articles à votre disposition concernant l’Histoire de la Police, de la Gendarmerie, des Galères, des Bagnes maritimes et coloniaux, des Prisons, des colonies correctionnelles, des maisons de correction, des Hospices, des Hôpitaux… en passant par de nombreux articles consacrés à l’histoire du vêtement, à l'histoire de la vie quotidienne, des portraits de femmes et d’hommes qui ont traversé « l’Histoire » et « la petite Histoire »…

Lundi 5 novembre 2013 : 1531 186 visiteurs uniques -2 641 197 pages vues - Chiffres enregistrés depuis la création du blog.

Sharjah, un émirat à l'âme arabe, un reportage d'Easyvoyage

www.easyvoyage.com/reportage/sharjah-un-emirat-a-l-ame-arabe-162‎

Sharjah, un émirat à l'âme arabe, un reportage de la rédaction d'Easyvoyage. Avec les reportages d'Easyvoyage, découvrez le monde et inspirez-vous pour vos ...

Crédit photographique Philippe POISSON - La ville de Sharjah existe depuis plus de 5000 ans et passe aujourd'hui encore pour l'une des villes les plus riches de la région. Cet émirat a été le premier à s'ouvrir au tourisme à la fin des années 70. Contrairement à Dubaï, couronné de succès aux superlatifs occidentaux, Sharjah a su conserver son âme arabe. C'est pourquoi il se désigne lui-même comme "l'émirat des arts". Le pays doit cette ambition en matière d'art à son souverain, le Sheikh Sultan bin Muhammad Al-Qassimi, qui sensible aux arts, accorde une grande valeur à l'héritage culturel. Exemple éclatant des objectifs de Sharjah, sa vieille ville avec ses ruelles ombragées et ses résidences fastueuses de l'époque du boom pétrolier. Elle a résisté à toutes les tentatives de modernisation. Ce pays du désert mise avant tout sur la culture et une vieille ville intacte. Les quartiers les plus anciens de la ville avec de nombreuses maisons de commerçants en pierre coralline ont été restaurés. Des tours du vent, les ancêtres des climatiseurs modernes, ornent les toits. Plus de 20 musées, qui donnent un aperçu de l'histoire de cette localité côtière, et une biennale internationale d'art contemporain ont valu à Sharjah d'obtenir le titre de "capitale culturelle du monde arabe" par l'Unesco en 1998.
Crédit photographique Philippe POISSON - La ville de Sharjah existe depuis plus de 5000 ans et passe aujourd'hui encore pour l'une des villes les plus riches de la région. Cet émirat a été le premier à s'ouvrir au tourisme à la fin des années 70. Contrairement à Dubaï, couronné de succès aux superlatifs occidentaux, Sharjah a su conserver son âme arabe. C'est pourquoi il se désigne lui-même comme "l'émirat des arts". Le pays doit cette ambition en matière d'art à son souverain, le Sheikh Sultan bin Muhammad Al-Qassimi, qui sensible aux arts, accorde une grande valeur à l'héritage culturel. Exemple éclatant des objectifs de Sharjah, sa vieille ville avec ses ruelles ombragées et ses résidences fastueuses de l'époque du boom pétrolier. Elle a résisté à toutes les tentatives de modernisation. Ce pays du désert mise avant tout sur la culture et une vieille ville intacte. Les quartiers les plus anciens de la ville avec de nombreuses maisons de commerçants en pierre coralline ont été restaurés. Des tours du vent, les ancêtres des climatiseurs modernes, ornent les toits. Plus de 20 musées, qui donnent un aperçu de l'histoire de cette localité côtière, et une biennale internationale d'art contemporain ont valu à Sharjah d'obtenir le titre de "capitale culturelle du monde arabe" par l'Unesco en 1998.
Crédit photographique Philippe POISSON - La ville de Sharjah existe depuis plus de 5000 ans et passe aujourd'hui encore pour l'une des villes les plus riches de la région. Cet émirat a été le premier à s'ouvrir au tourisme à la fin des années 70. Contrairement à Dubaï, couronné de succès aux superlatifs occidentaux, Sharjah a su conserver son âme arabe. C'est pourquoi il se désigne lui-même comme "l'émirat des arts". Le pays doit cette ambition en matière d'art à son souverain, le Sheikh Sultan bin Muhammad Al-Qassimi, qui sensible aux arts, accorde une grande valeur à l'héritage culturel. Exemple éclatant des objectifs de Sharjah, sa vieille ville avec ses ruelles ombragées et ses résidences fastueuses de l'époque du boom pétrolier. Elle a résisté à toutes les tentatives de modernisation. Ce pays du désert mise avant tout sur la culture et une vieille ville intacte. Les quartiers les plus anciens de la ville avec de nombreuses maisons de commerçants en pierre coralline ont été restaurés. Des tours du vent, les ancêtres des climatiseurs modernes, ornent les toits. Plus de 20 musées, qui donnent un aperçu de l'histoire de cette localité côtière, et une biennale internationale d'art contemporain ont valu à Sharjah d'obtenir le titre de "capitale culturelle du monde arabe" par l'Unesco en 1998.

Crédit photographique Philippe POISSON - La ville de Sharjah existe depuis plus de 5000 ans et passe aujourd'hui encore pour l'une des villes les plus riches de la région. Cet émirat a été le premier à s'ouvrir au tourisme à la fin des années 70. Contrairement à Dubaï, couronné de succès aux superlatifs occidentaux, Sharjah a su conserver son âme arabe. C'est pourquoi il se désigne lui-même comme "l'émirat des arts". Le pays doit cette ambition en matière d'art à son souverain, le Sheikh Sultan bin Muhammad Al-Qassimi, qui sensible aux arts, accorde une grande valeur à l'héritage culturel. Exemple éclatant des objectifs de Sharjah, sa vieille ville avec ses ruelles ombragées et ses résidences fastueuses de l'époque du boom pétrolier. Elle a résisté à toutes les tentatives de modernisation. Ce pays du désert mise avant tout sur la culture et une vieille ville intacte. Les quartiers les plus anciens de la ville avec de nombreuses maisons de commerçants en pierre coralline ont été restaurés. Des tours du vent, les ancêtres des climatiseurs modernes, ornent les toits. Plus de 20 musées, qui donnent un aperçu de l'histoire de cette localité côtière, et une biennale internationale d'art contemporain ont valu à Sharjah d'obtenir le titre de "capitale culturelle du monde arabe" par l'Unesco en 1998.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article