Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Ce livre fut pendant des années interdit de diffusion en langue française. Pourquoi ? Parce qu’il écornait l’image selon laquelle la Résistance aurait été une affaire purement franco-française. En 1940, Churchill créa le SOE, Special Operations Executive, avec mission de « mettre le feu à l’Europe ». Opérant d’abord en France à l’insu de la France Libre, le service britannique s’entendit ensuite avec elle pour des actions communes. Tous les agents de la France Libre chargés d’actions subversives ou d’organisations militaires dans l’Hexagone furent ainsi formés par le SOE, qui assura la plus grande partie des livraisons d’armes et de matériels radio à la France métropolitaine. Le service britannique n’en multiplia pas moins ses « organisateurs » et ses propres réseaux, d’où de nombreuses frictions entre Churchill et de Gaulle. Ayant accédé aux archives les plus secrètes, Michael Foot révèle des statistiques impressionnantes, 1 800 agents et passagers, parachutés, déposés ou débarqués en France, et livre les clés d’épisodes qui ont défrayé la chronique comme l’affaire du réseau CARTE, le drame Grandclément ou la chute du réseau PROSPER. C’est dire que cet ouvrage fait la part belle aux exploits, drames, trahisons, parties mortelles de poker menteur entre SOE et services de sécurité allemands. Surtout, comme le montre Jean-Louis Crémieux-Brilhac dans un substantiel avant-propos, la surprise est extrême de découvrir l’ampleur de l’action directement menée en France par les Britanniques et le nombre de Français qui y furent engagés.

Jean-Louis Crémieux-Brilhac est sous-lieutenant des Forces françaises libres, secrétaire du Comité exécutif de propagande et chef du service de diffusion clandestine de la France libre (printemps 1942-août 1944) et travailla notamment à Radio Londres. Il est historien de la 2e Guerre mondiale. Ses ouvrages font aujourd'hui autorité dans la communauté des historiens.

Michael R. D. Foot, agent puis historien des réseaux britanniques de ...

www.lemonde.fr/.../michael-r-d-foot-agent-puis-historien-des-reseaux-br...

28 févr. 2012 - "MRD" (Michael Richard Daniell) Foot, tel qu'il se présentait pour ne pas être confondu avec un homonyme leader travailliste, est avant tout ...

     Date de parution : 01/03/11 Editeur : Tallandier

Date de parution : 01/03/11 Editeur : Tallandier

Commenter cet article