Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Procès-verbal des réparations à faire à la prison de Lannion, après visite des lieux le 13/07/1697, consécutive à plusieurs évasions.

« Ce jour traizième juillet mil six cens nonante sept, nous sénéchal et premier magistrat civil et criminel de Tréguier au siège de Lannion, Scavoir faisons que nous estant rendu aux prisons de cette ville en exécution d’ordonance de nous rendue ce jour a requeste du sieur de Lezormel, substitut de Monsieur le procureur général du roy sur sa remontrance que les prisons de nostredit siège manquent considérablement de réparations, on prend pretexte sur ce pied de pretendre que les évasions qui arrivent frequement des prisonniers sont causés par le mauvais estat desdittes prisons, lesquelles ne sont pas en deffence pour lesquelles causes nous aurions réservé cedit jour d’y descendre et de reporter nostre procès-verbal pour y pourvoir, personnes de ce capables appellés à ces causes sur les deux heures de l’après midy, nous estans rendus aux prisons en compagnie dudit sieur substitut, asisté de nostre adjoint soubsignant, et de M Pierre Corlay, maitre menuisier, de Charles Jegat et de Jan Trimintin couvreurs, et de François Le Guern maitre macon, lesquels ont presté le serment de dire vérité, ainsy que Mathieu Barazer, dit Touchard, cerurier.

Procédant a l’examen et visite desdittes prisons, après avoir fait faire ouverture par M Jaques Gelard, consierge et en sa presence, ayant dessendu dans la cave au dessous de l’entrée et guichet desdittes prisons par une petite ouverture estant dans la chambre du guichetier joignant la muraille qui donne sur la rue du costé de l’entrée des prisons parce que nous n’avons peu entrer dans ladite cave par la porte attendu qu’on a esté obligé de l’encombrer de terre et de pierre pour la tenir fermér attendu qu’il n’y a ny cleff ny cerure, et y ayant descendu en ladite cave avec les susdits expers nous avons veu et trouvé qu’il ne manque rien au massonage, mais à l’égard du double et plancher au dessus qu’il y menque pour le rendre parfait et en deffence, au raport dudit Corlay menuisier, six demy poutres de sept à huit pieds de longueur et qu’il faut restablir tout le plancher de neuf attendu que celuy qui y est est pourry et que d’ailleurs les planches n’ayans qu’un pouce d’épaisseur ne serait pas assez forte, fussent elles neuves en sorte qu’il faut que celles qui seront mises soit d’un pouce et demy d’épaisseur, que de plus la grille de fer qui ferme un soupirail dans la neuve cave donnant d’un costé de la rue de la rive ne vaut du tout rien estant extrémement vieille et le fer en estant rongé en sorte qu’il faut plasser une grille neufve, qu’il menque comme dit est une forte serure et une cleff à la porte encombrée qui sert d’entrée à ladite cave. D’ou ayant remonté par le moyen d’une échelle dans l’entrée au guichet de la prison, avons remarqué et trouvé suivant le raport dudit Corlay que la ballustrade de bois qui sépare le guichet de la cour de la prison et qui sert de deffense principalle n’est pas assez forte, les barres estante trop éloignées les unes des autres et que pour la mettre en bonne et seure deffence, il est necessaire d’y adjouter six barres de dix pieds de longueur et de quatre pouces d’épaisseur, en sorte que les barres qui composent ladite ballustrade ne soit éloignée les unes des autres que de trois pouces et qu’on en puisse passer le bras, que de plus il faut garnir ladite ballustyrade d’une lame de fer du moins de cinq pieds de hauteur au long de chaque barre par dehors pour que les prisoniers ne les puissent faire, ce qui a esté souvent fait et qui a donné lieu à plusieurs évasions...

L'ancienne prison de Lannion (Bretagne)

www.infobretagne.com/lannion-prison.htm

Quelques faits concernant la prison de Lannion. Procès-verbal, daté de 1697, des réparations à faire à la prison de Lannion.

L'ancienne prison de Lannion (Bretagne)
L'ancienne prison de Lannion (Bretagne)
L'ancienne prison de Lannion (Bretagne)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article