Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Abbaye Saint-Benoît, Saint-Sauveur, Colonie Pénitentiaire de Mauristes à Aniane Herault

Le fonds de la colonie pénitentiaire agricole et industrielle d'Anian

Histoire : De l'abbaye médiévale fondée au 8e siècle par saint Benoît d'Aniane, futur conseiller de Charlemagne, il ne reste plus aucune trace aujourd'hui ; l'arrivée des mauristes en 1635 bouleverse le site, comme l'indique le plan de 1656 attribué à Denis Plouvier, présentant la reconstruction générale du monastère : l'église Saint-Sauveur, le cloître et les quatre corps de logis sont reconstruits de la seconde moitié du 17e siècle jusqu'à la Révolution (l'inscription sur la façade de l'église marque l'achèvement des travaux en 1714) ; l'abbaye est vendue à la Révolution, l'église devient paroissiale et les bâtiments conventuels sont transformés successivement en filature de coton et à partir de 1845 en maison de détention ; les transformations du 19e siècle n'ont pas dénaturé le monument qui reste un des rares exemples complet d'architecture monastique d'ancien régime ; les plans et différents projets de reconstruction sont conservés aux archives nationales à Paris ; selon la règle adoptée par les mauristes, les bâtiments conventuels sont regroupés autour de l'église et du cloître ; l'aile nord, contre l'église avec la galerie nord du cloître est probablement contemporaine de l'église achevée en 1714 ; l'aile occidentale, rez-de-chaussée, étage et grand escalier à l'extrémité des ailes ouest et sud ainsi que la galerie du cloître adjacente appartiennent à la première campagne de construction dans les années 1661 1680 ; l'aile méridionale a peut-être été élevée dans la première moitié du 18e siècle, tandis que l'aile orientale est la dernière bâtie dans les années 1770 1790 ; la distribution intérieure des différents corps de bâtiments est difficilement restituable étant donné les remaniements du 19e siècle (voir plan schématique proposant une chronologie de la construction) ; vocables actuels : abbaye Saint-Benoît, église paroissiale Saint-Sauveur

Ancienne abbaye bénédictine Saint-Benoît et l'ancien pénitencier (ancien établissement d'éducation surveillée)

Histoire : Fondation et centre de diffusion par Saint-Benoît d'Aniane, réformateur de l'ordre bénédictin, conseiller des empereurs carolingiens, moteur de la renaissance intellectuelle et spirituelle de la fin du 8e et du début du 9e siècle. Ensemble monastique mauriste des 17e et 18e siècles unique en Languedoc. Lieu de mémoire de l'histoire pénitentiaire des 19e et 20e siècles.

Précisions : L'ensemble formé par l'ancienne abbaye et l'ancien pénitencier : en totalité, les sols et sous-sols des parcelles correspondantes à l'ancien enclos abbatial et pénitentiaire et, en totalité, tous les anciens bâtiments monastiques avec leurs prolongements pénitentiaires en connexion avec l'église et le cloître (antérieurs au 20e siècle, à l'exclusion des bâtiments indépendants qui ne leur sont pas physiquement reliés) (cad. BD 173 (parc au sud-est), 174 (aire et bâtiments principaux), 175 (aire de l'ancien quartier d'isolement à l'est), 191 à 193 (bâtiments annexes du nord-ouest), 889 (aire de l'ancienne maison Vernière)) : classement par arrêté du 2 novembre 2004 - Le sol d'un terrain de l'ancien domaine monastique situé en prolongement à l'est de l'ancien enclos monastique et pénitentiaire (cad. BD 165, 685, 686, lieudit La Brèche) : inscription par arrêté du 2 novembre 2004

Monuments historiques et bâtiments protégés d'Aniane - Actuacity

Commenter cet article