Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

18/03/2014 - Par l'auteur de Faire le mur et Espaha La Vida, une évocation fouillée de la vie d'Auguste Blanqui, figure du socialisme radical français au XIXe siècle.

«J'avais 17 ans lorsque j'ai appris à haïr cette société...». Ainsi Auguste Blanqui, à soixante-dix ans passés, débute-t-il le récit de son existence à un journaliste, Aurélien Marcadet, venu l'interroger dans sa prison en 1877, en vue d'un article. Républicain irréductible, viscéralement attaché à la liberté et adversaire tout aussi radical des bourgeois et des monarchistes, Blanqui fréquente les prisons françaises depuis des années : révolutionnaire intransigeant, il n'a cessé de prôner tout au long de sa vie l'insurrection violente, s'attirant par ses appels aux armes une longue suite de procès et d'emprisonnements. Difficile et abrupt, l'échange entre l'ombrageux Blanqui et Marcadet permet, entre souvenirs et flash-back, de parcourir rétrospectivement les grandes étapes du parcours politique et personnel de cet éternel révolté, à qui sa longue captivité a valu de se voir surnommer «l'Enfermé» par une opinion publique de plus en plus réceptive à ses idées. Lui-même auteur engagé, comme en témoignent ses précédents ouvrages chez Casterman, Maximilien Le Roy rend ici, à travers la fiction historique et avec le concours de Loïc Locatelli Kournwsky au dessin, un hommage appuyé à celui qui fut l'un des principaux inspirateurs de la Commune de Paris. La collaboration entre ces deux auteurs est assez simple : réalisation d'un storyboard par Loïc Locatelli validé généralement suite au premier jet par Maximilien Le Roy, puis dessin de la planche et ajouts des lavis sépia directement sur la page par Loïc avant la mise en couleur enfin suivi des derniers ajustements, et ce pendant 200 pages.

18/03/2014 - Maximilien Le Roy est né à Paris en 1985. Il quitte Paris pour Lyon à l'âge de 18 ans.

En 2006, il voyage au Mali, en 2007 au Rwanda, en 2008 en Inde, en Palestine, et puis en Europe, sur les traces de Nietzsche.

En 2009, paraissent Gaza, un pavé dans la mer et Hosni (La boîte à bulles). Voyage en Algérie, retour en Palestine et puis encore en Algérie.

En 2010, voyage au Vietnam. Il adapte librement un texte du philosophe Onfray et paraît Nietzsche, se créer liberté (Le Lombard). Voyage aux États-Unis, sur les traces de Thoreau, parution de Faire le Mur (Casterman), de Les chemins de traverse (La Boîte à bulles) et de Lever l'encre (auto-publié).

Loïc Locatelli, alias Renart, est un jeune auteur Lyonnais de 22 ans. Après des études d'Art Appliqué et d'Illustration à Lyon, il signe sa première bande dessinée en 2008 avec Casterman (Seconde chance, avec Antoine Ozanam, sortie en mai 2010).Né en avril 1987 à Oyonnax, Loïc Locatelli est un mélange de paternel italien et d'une maman russe. Après un lycée d'arts appliqués, il fait une tentative à Émile Cohl mais des divergences avec la direction (et un prix surélevé) lui insufflent une profonde et éternelle aversion pour n'importe quelle «école de dessin». Actuellement, Loïc travaille à deux nouveaux projets : un sur la réalisatrice chilienne Carmen Castillo (toujours avec Maximilien LeRoy au scénario) et seul sur un album racontant la vie de l'amérindienne Pocahontas comme on ne l'a jamais encore vue. Enfin, parmi ses différentes collaborations, on retrouve l'Atelier Arbitraire et Professeur Cyclope.

  • La revue de presse Jean-Claude Loiseau - Télérama du 19 mars 2014

Pas plus que le dessin tout en nerfs, hérissé lui aussi, de Loïc Locatelli Kournwsky ne vise à la reconstitution d'époque exemplaire, l'ample récit de Le Roy ne cherche à ­apprivoiser Blanqui pour mieux «héroïser» son destin. En évitant les rac­courcis rassurants du romanesque, l'hommage rendu en filigrane à un révolutionnaire plus célébré après sa mort que compris de son vivant est, au-delà de l'empathie évidente, parfaitement pertinent.

  • La revue de presse Eric Libiot - L'Express, février 2014

Grande figure du socialisme radical du XIXe siècle, Auguste Blanqui est le héros de Ni Dieu ni maître, un album qui éclaire la vie mouvementée de cet insoumis peu connu...
Un homme dans le mouvement du monde, malgré ses années derrière les barreaux, que Loïc Locatelli Kournwsky, au crayon, et Maximilien Le Roy, à la plume, racontent dans un bel élan...

Journaliste mille fois arrêté pour "délit d'opinion", il est à l'origine de plusieurs journaux, dont le dernier donne son titre à cet album et, avant lui, est devenu la devise du mouvement anarchiste. Ni Dieu ni maître.

 

Auteur : Locatelli Kournwsky | Le Roy  Date de saisie : 19/03/2014  Genre : Bandes dessinées  Editeur : Casterman, Bruxelles, Belgique
Auteur : Locatelli Kournwsky | Le Roy  Date de saisie : 19/03/2014  Genre : Bandes dessinées  Editeur : Casterman, Bruxelles, Belgique
Auteur : Locatelli Kournwsky | Le Roy  Date de saisie : 19/03/2014  Genre : Bandes dessinées  Editeur : Casterman, Bruxelles, Belgique
Auteur : Locatelli Kournwsky | Le Roy  Date de saisie : 19/03/2014  Genre : Bandes dessinées  Editeur : Casterman, Bruxelles, Belgique
Auteur : Locatelli Kournwsky | Le Roy  Date de saisie : 19/03/2014  Genre : Bandes dessinées  Editeur : Casterman, Bruxelles, Belgique
Auteur : Locatelli Kournwsky | Le Roy  Date de saisie : 19/03/2014  Genre : Bandes dessinées  Editeur : Casterman, Bruxelles, Belgique

Auteur : Locatelli Kournwsky | Le Roy Date de saisie : 19/03/2014 Genre : Bandes dessinées Editeur : Casterman, Bruxelles, Belgique

Commenter cet article