Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

10 mai 2011 Polar

Vincent de Moulerin, notable marseillais et conseiller municipal, vient d’être abattu de quatre balles de 11.43 dans un parking souterrain du centre-ville. Emma, jeune lieutenant de police au look étrange se retrouve en charge de l’enquête sur ce meurtre apparemment crapuleux. Mais, suivant son instinct et les conseils de Clovis, elle décide de fouiner dans le passé de la victime… De Moulerin est en effet un ancien colonel des paras qui a fait le coup de feu en Indochine… Il y est devenu un expert reconnu de la guerre antisubversive, appliquée en Algérie et bientôt exportée et enseignée avec succès en Argentine. L’Argentine, où en 76 une clique de généraux prend le pouvoir, instaure la dictature et terrorise le peuple : enlèvements, disparitions et tortures sont alors le lot de tous les opposants réels ou supposés. Et puis il y a Kevin, le petit-fils de Vincent, un ado apparemment disjoncté, qui bien que vivant reclus dans sa chambre et passant sa vie dans Second Life est en train de comprendre beaucoup trop de choses… Mais quel rapport existe-t-il donc entre le Mondial argentin de 78, l’École de Mécanique de Buenos Aires, Videla et sa junte, les bruits de bottes dans la Médina d’Alger, la Patagonie, les « desaparecidos », Kevin et Vincent de Moulerin… ? Maurice GOUIRAN aime dénicher les épisodes oubliés ou méconnus de l’Histoire… et bien souvent les pires ! En portant un coup de projecteur sur ces heures sombres, il perpétue la Mémoire… d’une plume trempée dans le sang des victimes. Tragique et édifiant !

 

Extrait

Jeudi 22 avril, Emma la voyeuse

Emma Govgaline observait la cérémonie dans l'ombre d'un cyprès. On ne pouvait guère la remarquer tant sa silhouette noire et longiligne se diluait dans le feuillage sombre du résineux. À ses côtés, le sous-brigadier de police Bastardon piaffait d'impatience. Manifestement, il considérait leur virée à Saint-Pierre comme du temps perdu. Il en avait fait grossièrement la remarque, à plusieurs reprises, au lieutenant, mais Emma Govgaline était restée sourde à ses arguments. Elle avait manifestement une idée en tête. Pas étonnant, cette fille est tordue. Un vrai fouille-merde, cette gonzesse... pensait Bastardon en reluquant d'un oeil distrait les tombes proches de leur planque.

Emma Govgaline connaissait bien le bougre. On choisit ses amis, mais jamais sa famille, et encore moins ses collègues de travail, se répétait-elle inlassablement afin de pouvoir supporter à longueur de journée les remarques grivoises et les blagues homophobes, xénophobes et misogynes de cette caricature de cake marseillais qui avait choisi la maison poulaga pour épanouir sa grande gueule.
Mais Bastardon avait peut-être raison...

Le zèle dont elle faisait preuve en observant cette clique de faux-culs pleurnichant devant la dépouille d'un homme qu'ils n'appréciaient pas particulièrement n'était peut-être que du temps perdu. Sa propre vie n'était-elle pas faite d'une infinité de temps perdus qui, mis bout à bout, démontraient l'inanité de son existence et la rendaient morose ?

En fait, elle aimait bien aller jusqu'au fond des choses. C'était sans doute ce que certains appelaient la conscience professionnelle, et d'autres le zèle excessif. Deux jours durant, elle avait récupéré pas mal d'informations sur Vincent de Moulerin au terme d'une enquête de routine, mais rien d'assez sensationnel ne ressortait de tout cela pour pouvoir justifier son entêtement.

L'homme était né à Marseille. Il avait accompli une brillante carrière militaire, couronnée par le grade de colonel. Lorsqu'il avait fait valoir ses droits à la retraite, il avait créé une société de gardiennage, la SOMAGARD, déclarée au nom de son épouse, et dans laquelle il avait embauché nombre de ses anciens subalternes, jeunes et vigoureux retraités de la Grande Muette. Depuis le début des années quatre-vingt, il vivait à Marseille, dans une confortable villa calée sur les hauteurs de Montolivet. Il affirmait, à tout bout de champ et à qui voulait l'entendre, qu'il avait besoin du soleil et de la mer pour vivre. A Marseille, il avait les deux.

Emma s'était même rendue sur le Vieux-Port afin de mater son Na San, un EC Day de Ilver, doté d'un moteur Mercruiser in-bord de 280 chevaux. C'était un modèle ancien d'un peu plus de sept mètres qui lui permettait de s'évader vers le large lorsque la ville et ses habitants lui pesaient trop.

Marié à Eva Torres, il était père d'un garçon, Antoine, né en 1978, qui lui avait succédé à la tête de son entreprise de gardiennage. Antoine avait épousé très jeune - trop jeune, avait prétendu Vincent - Cristel Alfonsi et ils avaient eux-mêmes un fils, Kevin, un ado de treize ans.

 

Biographie de l'auteur - Maurice Gouiran est né le jour du printemps au Rove, près de Marseille, dans une famille de bergers. Il passe son enfance à parcourir les collines arides en compagnie des troupeaux de chèvres du Rove, ce qui lui donne à jamais la passion de cette nature rude et généreuse, le respect de la culture populaire et de l'authenticité. Il découvre véritablement Marseille avec le lycée Saint-Charles et entretient dès lors des liens amoureux avec cette ville qui le fascine et qu'il sillonne jour et nuit. Tout en restant fidèle à ses collines et aux bistrots populaires des quartiers, il vit la frénésie des sixties, obtient un doctorat en mathématiques, puis se lance dans l'aventure balbutiante de l'informatique du début des années 70. Devenu spécialiste des systèmes d'information sur les incendies de forêts, il effectue, en tant que consultant pour l'ONU, de nombreuses missions autour de la Méditerranée. Il en récolte la certitude de l'existence d'une entité méditerranéenne forte, ce qui transparaît souvent dans ses romans et fait de lui un auteur davantage méditerranéen que marseillais. Polyvalent dans ses activités annexes qui vont de l'enseignement à la fac au journalisme, en passant par la peinture, la poésie et le sport, il se passionne pour l'Histoire taboue du XXe siècle, ses non-dits et ses incidences sur la vie actuelle. Maurice GOUIRAN est devenu en quelques années un incontournable du polar hexagonal.

Broché: 272 pages Editeur : Jigal (10 mai 2011) Collection : Polar
Broché: 272 pages Editeur : Jigal (10 mai 2011) Collection : Polar

Broché: 272 pages Editeur : Jigal (10 mai 2011) Collection : Polar

Commenter cet article