Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Incipit de « Le Journal d’une femme de chambre » d’Octave Mirbeau, roman magnifique paru en 1900. Un livre subversif tant dans la forme que dans le fond, qui dit la révolte contre l’hypocrisie d’un ordre social injuste.

Ce livre a été adapté au cinéma dans un superbe film de Luis Bunuel avec Jeanne Moreau.

« Aujourd’hui, 14 septembre, à trois heures de l’après-midi, par un temps doux, gris et pluvieux, je suis entrée dans ma nouvelle place. C’est la douzième en deux ans. Bien entendu, je ne parle pas des places que j’ai faites durant les années précédentes. Il me serait impossible de les compter. Ah ! je puis me vanter que j’en ai vu des intérieurs et des visages, et de sales âmes… Et ça n’est pas fini… À la façon, vraiment extraordinaire, vertigineuse, dont j’ai roulé, ici et là, successivement, de maisons en bureaux et de bureaux en maisons, du Bois de Boulogne à la Bastille, de l’Observatoire à Montmartre, des Ternes aux Gobelins, partout, sans pouvoir jamais me fixer nulle part, faut-il que les maîtres soient difficiles à servir maintenant !… C’est à ne pas croire. »

 Le Journal d’une femme de chambre » d’Octave Mirbeau, roman magnifique paru en 1900

Commenter cet article