Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

FONTEVRAUD-L'ABBAYE - L’Abbaye de Fontevraud, transformée en centrale pénitentiaire par Napoléon, reçut en 1814 ses premiers prisonniers. à l’occasion de ce bicentenaire, Fontevraud s’associe à plusieurs sites majeurs marqués par l’histoire de la réclusion pour questionner les rapports de notre société contemporaine à cette histoire.

 

Conférence : une histoire de l'enfermement

Qu’en est-il de la mémoire de l’enfermement et de la prison, dans notre société contemporaine ? Les différents bâtiments qui ont donné lieu à enfermement sont-ils dignes de patrimonialisation au même titre que ceux liés à d’autres activités humaines ? Qu’en est-il de l’usage de ces bâtiments, une fois l’enfermement révolu ?

Entre transformation ou mises en scène culturelle et touristique, transformation en établissements (ré)éducatifs, ou de soins, les réponses sont multiples et les intentions ambivalentes. à un patrimoine doré, celui par exemple lié à un passé monastique, un patrimoine noir, sombre, occulté viendrait-il faire pendant ?

Plusieurs tables-rondes traiteront de sites retraçant une trajectoire de l’enfermement du 19e siècle : la colonie pénitentiaire pour enfants de Mettray ; l’Abbaye de Fontevraud ; la prison de l’Ile de Ré. Les discussions se dérouleront sous la direction de Philippe Artières, en collaboration avec David Niget, Pierre Pinon et Jean-Marie Renouard. En regard de ces conférences, sera associée la projection d’interviews filmées de témoins de la période pénitentiaire de l’Abbaye de Fontevraud, commandées en 2013 par le Service régional de l’Inventaire des Pays de la Loire.

En collaboration avec le Laboratoire d'Anthropologie et d'Histoire de l'Institution de la Culture (LAHIC) et de l'Institut Interdisciplinaire d'Anthropologie du Contemporain (IIAC).

 

Les intervenants

Philippe Artières est historien et directeur de recherche au CNRS. Il travaille principalement autour de l’histoire des écritures ordinaires au 19e et 20e siècles et mène une réflexion sur les archives et leurs fonctions sociales.

David Niget est maître de conférence à l’université d’Angers. Travaillant sur l’histoire de la jeunesse, et des droits de l’enfant. Il s’est penché sur la colonie agricole pénitentiaire de Saint-Hilaire, près de Fontevraud.

Pierre Pinon est architecte et historien. Il enseigne à l'école d'architecture de Paris et intervient à l'Institut national d'histoire de l'art.

Jean-Marie Renouard est sociologue, maître de conférences à l’université de Bordeaux. Il est chercheur au Centre de Recherches Sociologiques sur le Droit et les Institutions Pénales (CESDIP). Il a publié Baigneurs et Bagnards. Tourismes et prisons dans l’île de Ré, L’Harmattan en 2007.

Dortoirs de gardiens, dans la nef de l'abbaye. Reproduction Patrice Giraud © Région des Pays de la Loire – Inventaire général.      12/11/13

Dortoirs de gardiens, dans la nef de l'abbaye. Reproduction Patrice Giraud © Région des Pays de la Loire – Inventaire général. 12/11/13

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article