Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Coureur cycliste doué d'une grande puissance. Beaucoup de panache et d'impétuosité quand il décide d'attaquer dans les étapes du Tour de France. Rien alors ne saurait l'arrêter et il devient capable de l'un de ces exploits qui font date dans l'histoire du Tour de France cycliste. Son tour de France de 1950 est magnifique : il s' empara du maillot jaune, le perdit, le reprit ... Ph.P.

 

En 1943, comme dans toute la France, le mécontentement gronde à Grenoble-la-Résistante, contre l'occupant nazi.

Le 11 novembre, deux jeunes sportifs grenoblois, Bernard Gauthier et Emile Baffert, participent à la manifestation patriotique. Soudain des véhicules militaires allemands débouchent des rues adjacentes. Les mailles du filet se referment.

Embarqués via Compiègne vers l'Allemagne, Bernard Gauthier et ses amis Baffert et Coureno sautent du train au petit jour peu avant la frontière et regagnent Grenoble.

Toute la combativité et la volonté de Bernard Gauthier s'expriment déjà dans cet épisode. Sa classe de rouleur aidant, remarqué par René Vietto, il obtient sa sélection pour le Tour de France, rêve de tout jeune routier,qu'il disputera au sein de l'équipe du Sud-est, puis en équipe de France dès 1949.

Equipier modèle, attaquant-né, rouleur puissant mais aussi vainqueur de l'Aubisque en 1948, maillot jaune en 1950, Bernard Gauthier a épaulé ou affronté dans le Tour de France de grands champions : Louison Bobet, Raphaël Géminiani, René Vietto, Fausto Coppi, Gino Bartali, Ferdi Kubler, Jean Robic, Hugo Koblet, Charly Gaul, Jacques Anquetil et Roger Rivière.

Mais c'est en 1951 que naît la légende qui personnifie Bernard Gauthier, « Monsieur Bordeaux-Paris », avec la première victoire dans le « Derby de la Route » devant Wim Van Est. Suivront pour le poulain d'Antonin Magne, dans le sillage d'Hugo Lorenzetti, trois nouveaux et éclatants succès : en 1954 (toujours devant Van Est), en 1956 (année où il décroche le titre de champion de France) et 1957, enfin, où son succès demeure le plus beau fleuron de cette épreuve à caractère démoniaque.

La Véridique histoire de Bernard Gauthier

Jean-Paul Ollivier

  • Broché: 196 pages
  • Editeur : Glénat (mai 1998)
  • Collection : La veridique histoire

 

Cyclisme : la fiche coureur de BERNARD GAUTHIER

Bernard Gauthier — Wikipédia

Tour de France cycliste : étapes 5, 6, 7, 8, 9 et 10 - Vidéo Ina.fr

Fausto Coppi après une chute accumule du retard dans l ...

L'impétueux Bernard Gauthier surnommé « Monsieur Bordeaux-Paris »
L'impétueux Bernard Gauthier surnommé « Monsieur Bordeaux-Paris »
L'impétueux Bernard Gauthier surnommé « Monsieur Bordeaux-Paris »
L'impétueux Bernard Gauthier surnommé « Monsieur Bordeaux-Paris »
L'impétueux Bernard Gauthier surnommé « Monsieur Bordeaux-Paris »

Commenter cet article

Pauty Jean-Pierre 19/12/2015 21:40

Dans votre livre sur Bernard Gauthier je voudrai vous demander si vous parlez de Jean Skerl qui a fait une fugue de plus de 300 km. B. Gauthier l'a rattappé vers 416é km . cela aurait pu être une magnifique photo. Si vous en parler de Skert , j'achéterai votre livre. Mr. Pauty