Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Les personnes incarcérées sont majoritairement issues des populations défavorisées et cumulent de nombreuses difficultés sanitaires et sociales avant même leur incarcération (faible accès aux soins, comportements à risque, addictions, troubles mentaux). Ainsi, 45,6 % des personnes détenues en France n’ont aucun diplôme, 43,8 % déclarent n’avoir eu aucun contact avec le système de soins dans les douze mois précédant leur entrée en détention, 16,7 % déclarent avoir un domicile précaire ou être sans domicile, 13,6 % déclarent ne bénéficier d’aucune protection sociale et plus de 60 % des personnes incarcérées n’avaient pas d’activité professionnelle avant leur entrée en prison.

Ces difficultés sont souvent majorées du fait de conditions de détention parfois précaires et du caractère potentiellement pathogène de l’environnement carcéral, ce qui intensifie les problèmes de santé relevés auprès de cette population. De plus, devant l’allongement des peines et de la durée de vie, on observe un vieillissement de la population carcérale. Ce phénomène entraîne probablement un nombre croissant de pathologies chroniques à traiter et à suivre au sein du milieu pénitentiaire.
 

Photo : fr.reuters.com

La santé des personnes incarcérées en France et à l’étranger

Commenter cet article