Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

On le surnomme « El Jardinerito de Fusagasugá » (le petit jardinier de Fusagasugá) alors qu'en France, on l'appelle plus simplement « Lucho »

Luis Alberto Herrera est le premier coureur colombien à gagner l'un des trois grands Tours, en remportant le Tour d'Espagne. Sa victoire la plus importante, il l'obtient sur cette Vuelta 1987, avec sa première place au classement général final (64 secondes d'avance sur le second, Reimund Dietzen), s'accompagnant d'une victoire d'étape et du classement du meilleur grimpeur.

Cependant, Herrera brille aussi d'une lumière particulière sur le Tour de France, course qu'il termine trois fois dans les dix premiers (septième en 1985, cinquième en 1987 et sixième en 1988), gagnant également les classements du meilleur grimpeur en 1985 et 1987. En outre, il termine huitième du Giro 1992.

Mais ses victoires les plus marquantes sont sans doute deux de ses étapes gagnées dans le Tour de France. La première, quand en 1984, il gagne sa première étape du Tour (la première également pour un coureur cycliste colombien) en haut de l'Alpe d'Huez, laissant derrière lui Bernard Hinault et Laurent Fignon, après une lutte intense. C'est la première fois qu'un coureur cycliste « amateur » gagne une étape du Tour. La seconde, c'est sa victoire à Saint-Étienne, l'année suivante, le visage ensanglanté, après avoir glissé dans la descente du col de la Croix de Chaubouret.

Une autre image mémorable reste dans les mémoires, lorsque dans le Tour 1985, lors de la douzième étape vers Lans-en-Vercors, il laisse la victoire d'étape à son coéquipier Fabio Parra (réalisant le seul doublé colombien lors d'arrivées d'étape sur le Tour). Exploit réalisé le lendemain de sa victoire à Morzine-Avoriaz.

Victoire de Luis HERRERA devant Bernard HINAULT

Luis Herrera 1984 Tour De France.mp4 - YouTube

Victoire de Luis HERRERA devant Bernard ... - YouTube

LUCHO HERRERA CAMPEÓN VUELTA A ESPAÑA 1987 ...

Bernard HINAULT et Luis HERRERA s'échappent dans l ...

1985: entre Autrans et Saint-Etienne (14e étape), Lucho Herrera s'échappe dans les monts du Forez. Derrière, le Maillot Jaune réagit et contrôle l'avance du Colombien. Celui-ci est victime d'une chute dans la dernière descente mais franchit malgré tout l'arrivée en solitaire et en vainqueur.  Le groupe Maillot Jaune s'apprête à se disputer les places d'honneur au sprint. Quand soudain, Bernard Hinault fait un écart et se retrouve à terre, le visage en sang en plein cour Fauriel. Il franchit cependant la ligne d'arrivée, est hospitalisé et repart le lendemain... Un autre fait ses débuts cette année là : Indurain.   En 1986, l’étape Villard de Lans – Saint-Etienne est remportée par Gorospe au terme de 128 km d’échappée ! Le lendemain, dans le contre la montre, Greg Lemond chute à Rochetaillée et c’est Bernard Hinault qui gagne… pour la dernière fois dans le Tour. La victoire au classement général revient à l’Américain.  En 1990, Chozas remporte l’étape Villars de Lans – Saint-Etienne.  En 1992, l’étape est remportée par Franco Chioccioli. A Paris le maillot jaune resta définitivement sur les épaules de Indurain. Mais à Sainté, c’est Jalabert qui avait raflé le… maillot vert.  1993 : victoire à Saint-Etienne (11ème étape) de Sciandri.- Merci à Dominique Charrière pour ces superbes clichés, réalisés  en 1985 à Saint-Etienne.

1985: entre Autrans et Saint-Etienne (14e étape), Lucho Herrera s'échappe dans les monts du Forez. Derrière, le Maillot Jaune réagit et contrôle l'avance du Colombien. Celui-ci est victime d'une chute dans la dernière descente mais franchit malgré tout l'arrivée en solitaire et en vainqueur. Le groupe Maillot Jaune s'apprête à se disputer les places d'honneur au sprint. Quand soudain, Bernard Hinault fait un écart et se retrouve à terre, le visage en sang en plein cour Fauriel. Il franchit cependant la ligne d'arrivée, est hospitalisé et repart le lendemain... Un autre fait ses débuts cette année là : Indurain. En 1986, l’étape Villard de Lans – Saint-Etienne est remportée par Gorospe au terme de 128 km d’échappée ! Le lendemain, dans le contre la montre, Greg Lemond chute à Rochetaillée et c’est Bernard Hinault qui gagne… pour la dernière fois dans le Tour. La victoire au classement général revient à l’Américain. En 1990, Chozas remporte l’étape Villars de Lans – Saint-Etienne. En 1992, l’étape est remportée par Franco Chioccioli. A Paris le maillot jaune resta définitivement sur les épaules de Indurain. Mais à Sainté, c’est Jalabert qui avait raflé le… maillot vert. 1993 : victoire à Saint-Etienne (11ème étape) de Sciandri.- Merci à Dominique Charrière pour ces superbes clichés, réalisés en 1985 à Saint-Etienne.

Luis Herrera en 2009 (Fusagasugá, Colombie)

Luis Herrera en 2009 (Fusagasugá, Colombie)

Commenter cet article