Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

23/07/2014 - Louis Rouget naît en 1817. Braconnier comme beaucoup dans nos campagnes en raison de la misère qui sévit en cette moitié du XIXe siècle, il va devenir à son insu une légende.

En 1854, Louis Rouget, enfant de Daumeray, est pris par la gendarmerie en possession d'un lapin qu'il vient de tuer. Il commet alors l'irréparable en tirant sur un gendarme. Louis Rouget se cache durant deux années dans la forêt, aidé par ses amis. Il est finalement arrêté puis jugé à Angers. Son procès déclenche une vague de soutien populaire en Anjou. Condamné au bagne à perpétuité, il sera envoyé en Guyane où il décède en 1858.

Deux cents ans après sa naissance, Rouget le Braconnier est devenu un mythe, dépassant le simple fait divers régional. En 1882, Ferdinand-Jacques Hervé-Bazin, publie en feuilleton dans Le Petit Angevin «Rouget ou le braconnier d'Anjou», inscrivant ainsi son histoire dans l'esprit des grands romans du XIXe siècle.

Au fil des décennies, l'histoire de Rouget le Braconnier se transmet de génération en génération, et inspire plusieurs auteurs (Dominique Lambert, Jules Davy, Louis Oury...), ou cinéaste (Gilles Cousin). Dans son village natal, il revit depuis 1971 par la pièce de théâtre, écrite par Jules-Alphonse Davy en 1970, et jouée tous les ans à Daumeray devant une salle comble en hommage à la mémoire de ce mythe populaire angevin.

Claudine-Jeanne Herrou, docteur en études théâtrales, a soutenu une thèse sur le mélodrame largement inspiré de l'aventure théâtrale de Daumeray et des divergences littéraires autour de l'affaire Rouget le braconnier. A ce titre, elle intervient dans des colloques nationaux et internationaux ayant pour thème le théâtre populaire ou le théâtre des amateurs.


Professeur de lettres au lycée Europe-Schuman de Cholet, elle y a créé l'Option-Théâtre qu'elle a dirigée pendant 25 ans en partenariat avec un comédien professionnel. Actuellement en retraite elle se consacre à l'écriture.

 

  • Les courts extraits de livres : 23/07/2014

Extrait de l'introduction

Le 16 janvier 1971, dans le petit théâtre de fortune de Daumeray à 35 km au nord-est d'Angers - une ancienne école au coeur du vieux bourg - 180 spectateurs assistent à une représentation théâtrale par une troupe de 75 amateurs sur une petite scène de huit mètres sur six, spectacle qui reprend l'histoire sous le Second-Empire de Rouget le braconnier, un paysan enfant du pays condamné au bagne pour avoir tiré sur les gendarmes alors qu'il était pris pour la deuxième fois en flagrant délit de braconnage.

Phénomène singulier que ce festival d'hiver d'après la pièce écrite par Jules-Alphonse Davy en 1970, alors directeur de l'école Saint-Joseph de Daumeray et à ce titre directeur du théâtre de patronage. Ce festival se déroule du troisième week-end de janvier au début de mars, le samedi et le dimanche en matinée de 14 h 30 à 19 h 30, 5 heures avec entracte.

Le premier soir de ce 16 janvier 1971, les habitants de Daumeray avaient-ils conscience qu'ils s'engageaient dans un travail au succès populaire si important que l'aventure se poursuit encore aujourd'hui en 2014 ?

Des récits de braconnage, la geste locale en est remplie.

Comment une troupe de campagne constituée d'agriculteurs, de commerçants de gens du pays réussit-elle à «tenir l'affiche» 40 années durant ?

Plus d'un siècle après les faits Rouget émeut toujours la population.

Pourquoi ?

Cette étude repose sur l'information sans qu'aucun écran s'interpose. Sept ans d'enquête sur le terrain, d'accompagnement et d'observation.

Car l'enquête directe peut seule apporter des résultats utilisables sans méconnaître les modifications que l'observation ethnologique apporte inévitablement au fonctionnement de la société où elle s'exerce. La parole de l'informateur a été respectée aussi bien dans la forme que dans le fond. Aucune transformation des résultats, tant sur le plan de la syntaxe que du contenu. Il ne faudrait pas que le souci de «littérature» égare le chercheur.

Cette enquête n'est évidemment pas l'unique source de cette recherche. Elle s'est nourrie des différentes études qui sont déjà parues sur le sujet du théâtre amateur. En particulier les travaux d'Élie Konigson, de Marie-Madeleine Mervant-Roux.

Daumeray se sent-il investi d'un devoir de mémoire ? Est-il une figure de témoin ? En quoi ce théâtre est-il particulier ?

Auteur : Claudine-Jeanne Herrou

Date de saisie : 23/07/2014

Genre : Histoire

Editeur : Ed. du Petit pavé, Brissac, France

Un mythe populaire angevin : Le braconnier Rouget

Commenter cet article