Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Reconnu coupable du meurtre de sa femme, William Kemmler survit à la première décharge en émettant une odeur de cochon brûlé.

William Kemmler jette un regard placide sur la chaise censée l'électrocuter dans quelques minutes, puis il s'adresse posément à l'assistance. "Messieurs, je vous souhaite bonne chance. Je pense me rendre dans un endroit agréable et je suis prêt à y aller." Incroyable, cet homme d'une trentaine d'années, condamné à mort pour avoir découpé son épouse avec une hache, s'apprête à inaugurer la mort par électrocution avec le flegme d'un Hollande assistant à la montée du chômage... Bien mal lui en prend, car l'électrocution tourne au cauchemar. La première secousse dure 15 longues secondes sans parvenir à le tuer. Il faut remettre une deuxième fois le courant, avec un voltage double, pour qu'enfin il grille des pieds à la tête. Claude François en frémit d'horreur... Les dix-sept témoins de l'exécution se rappelleront à jamais l'odeur de cochon grillé qui se dégage alors du cadavre.

S'il y en a pour se féliciter de cette exécution lamentable, c'est bien à l'immense inventeur Thomas Edison, concepteur de cette première chaise électrique ! A-t-il pété un plomb? Non, le bonhomme est simplement vicieux. Explication. À l'époque une guerre commerciale sans merci l'oppose à George Westinghouse. Lui, Edison commercialise du courant continue, tandis que son concurrent mise sur le courant alternatif. Le grand inventeur est prêt à tout pour défendre ses intérêts. Quand il apprend que le gouvernement américain veut désormais électrocuter ses condamnés à mort pour leur offrir une mort "plus efficace", il fait pression pour que la chaise électrique soit alimentée en courant alternatif, ainsi l'électricité de son concurrent sera associée à la mort ! ...

6 août 1890. Kemmler étrenne douloureusement la chaise ...

La première chaise électrique, et le premier condamné, William Kemmler. © DR

La première chaise électrique, et le premier condamné, William Kemmler. © DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article