Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Dernier témoignage de l'Ancien Régime, le registre d'écrou de la prison de la Bastille

 Le 14 juillet 1789, les Parisiens prenaient une Bastille dépeuplée. Si les prisonniers n’étaient pas nombreux, on sait moins, en revanche, que c’est une Bastille pleine d’archives qui, ce jour-là, fut mise à sac. Dans ces archives qui comprennent les papiers issus de l’administration de la Bastille et d’autres prisons, les dossiers individuels des prisonniers, les archives de la Lieutenance générale de police, de la fin du XVIIe siècle à 1789. On ne trouve pas à proprement parler de registres d’écrou mais des chroniques qui racontent au jour le jour tous les événements qui se déroulent dans la prison de la Bastille et en particulier, les entrées et les sorties de prisonniers. Le Répertoire ou journalier du château royal de la Bastille, a commancer du mercredi quinze may 1782, d’où sont extraits ces feuillets, s’arrête le 12 juillet 1789, sans relater d’événements marquants si ce n’est le transfert du comte de Sade à Charenton au mois de juin précédent. 

Dernier témoignage de l.pdf

 

Monsieur

Consultant votre très riche et très intéressant blog consacré aux prisons, je me permets de vous signaler une erreur de transcription dans votre article consacré au dernier registre d'écrou de la Bastille. Le nom du prisonnier mentionné est Lacorrège, et non La corriye. Ce prisonnier est par ailleurs bien documenté dans les archives de la Bastille et l'ouvrage de Funck-Brentano sur les lettres de cachet.

Bien à vous

Danielle Muzerelle

Archiviste-paléographe, conservateur honoraire des bibliothèques (Arsenal)

Message reçu le jeudi 28 Août 2014 à 9 heures 50'

 

Commenter cet article