Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

AUFSEHERINNEN - Surveillantes des Camps de l'Horreur

AUFSEHERINNEN - Surveillantes des Camps de l'Horreur

Elles furent 3 500 surveillantes SS dans les camps de concentration pour femmes. Comment ces jeunes filles, de milieu modeste, se sont-elles transformées en gardiennes brutales et sanguinaires ?

Un travail « facile » et « bien payé », un « logement réjouissant ». Voilà comment les recruteurs nazis vantaient les postes de surveillantes dans les camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale. Nombreuses sont les ouvrières et les femmes de chambre ayant cédé à cette publicité. Une embauche qui les projeta dans l'« univers concentrationnaire » (David Rousset). Mais loin de rejeter la violence des camps, la majorité d'entre elles devinrent les actrices actives des brimades et des brutalités quotidiennes qui coûtèrent la vie [...]

La fabrique des surveillantes SS | L'Histoire

 

Dans l'histoire du nazisme, elles sont peu nombreuses les femmes qui ont réussi à faire parler d'elles. Idéologie apparue bien des lustres avant l'émancipation du beau sexe, dans l'esprit de ceux qui, plume trempée dans le sang, en ont écrit les pages les plus atroces, elles ont été naturellement écartées de leur histoire. A part Marta Goebbels ou Eva Braun, peu de femmes peuvent se prévaloir d'une (triste) postérité due à leur engagement dans la défense d'une cause dont la barbarie est presque exclusivement une affaire d'hommes. Si le NSDAP (Parti national-socialiste) n'était pas fermé aux femmes, les mâles ne voyaient pas toujours d'un bon œil leur incursion dans un parti dont le Führer promettait de remettre l'Allemagne debout grâce à des armes bien plus dangereuses que de simples aiguilles à tricoter. Quant à la SS, elle recrutait uniquement des hommes, contrairement à la Waffen-SS qui, plus tard ne refusa pas les femmes dans l'accomplissement de certaines tâches. Pourtant, lorsque les camps de concentration ont commencé à se remplir et que, la population carcérale augmentant, il a bien fallu envisager de puiser dans le réservoir féminin de la nation, pour épauler des hommes de plus en plus débordés par l'afflux de prisonniers et de prisonnières…

Les premiers camps ouvrent leurs portes en 1933 et il faut attendre cinq ans avant de voir les premières femmes postuler pour en devenir gardiennes. Plus la guerre approche et plus les nazis se rendent compte qu'ils auront besoin d'un maximum d'hommes pour livrer combat. Dès 1938, le recrutement féminin entre donc en action. Attirés par des slogans du genre "Devenir auxiliaire à la SS, une preuve de votre amour pour le Reich", des femmes souvent jeunes (le recrutement indique un âge idéal situé entre 17 et 33 ans, célibataires), de classe sociale peu aisée, pour la plupart sans métier solide entre leurs mains, constituent la plus grande partie de celles qui répondent à ce genre d'appel, le plus souvent lancé dans les journaux. C'est dans un château du XVIème siècle, constituant le camp de Lichtenburg, dans le Land de Saxe, que les premières apprenties gardiennes commencent leur formation. Après le début de la guerre, le château ayant été transformé en centre d'hébergement pour les SS, les surveillantes (Aufseherinnen) sont transférées au nouveau camp de Ravensbrück, situé au nord de Berlin….

 

Aufseherinnen - N'oublions jamais

 

La violence des surveillantes des camps de concentration ...

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/.../la-violence-des-surveilla...

4 avr. 2014 - Publié par Philippe Poisson. La violence des surveillantes des camps de concentration national-socialistes (1939-1945) ... Les survivants et les ...

Les gardiens de camps de concentration et leurs loisirs

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-ressources-inhumain...

23 août 2011 - Le blog de Philippe Poisson ... Ressources inhumaines - Les gardiens de camps de concentration et leurs loisirs ... Les tueurs nazis ont joui de loisirs savamment organisés alors qu' à la même époque les surveillants du ...

Irma Grese, "l'ange de la mort "... - Le blog de Philippe Poisson

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-irma-grese-l-ange-de...

27 août 2011 - Irma Grese , née le 7 octobre 1923 à Wrechen (Feldberger Seenlandschaft, actuel Arrondissement de Mecklembourg-Strelitz) et décédée le 13 ...

Des auxiliaires féminines SS formées à Obernai ... - Le blog ...

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-des-auxiliaires-femin...

14 août 2011 - Trois mille auxiliaires féminines SS venus de tout le Grand Reich allemand ont été formés à Obernai dans une école fondée et surveillée par ... Le blog de Philippe Poisson ... Des auxiliaires féminines SS formées à Obernai .

Ilse Koch "la chienne de Buchenwald" - Le blog de Philippe ...

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-ilse-koch-la-chienne...

29 août 2011 - A Dachau, en 1947, se déroule devant le tribunal militaire américain le premier procès d'Ilse Koch, surnommée en raison de son sadisme "la ...

A la libération de Bergen-Belsen toujours, de gauche à droite: Charlotte Piquet, Rosina Scheiber, Klara Opitz, Ilse Steinbusch. (Photo: Imperial War Museum - Londres)

A la libération de Bergen-Belsen toujours, de gauche à droite: Charlotte Piquet, Rosina Scheiber, Klara Opitz, Ilse Steinbusch. (Photo: Imperial War Museum - Londres)

Commenter cet article