Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

La construction de la prison de la Petite Roquette date de 1825. A l’origine, l’édification d’un complexe carcéral de deux prisons dans le XIe arrondissement de Paris fut décidé pour enfermer les condamnés à mort et les prisonniers condamnés au bagne, détenus auparavant à Bicêtre. Charles X puis son cousin, Louis-Philippe, sont les deux commanditaires du projet.

Ainsi dans la rue de la Roquette, non loin du cimetière du Père Lachaise, deux établissements pénitentiaires se font face. 

La Grande Roquette porte alors le nom de « dépôt des condamnés ». La Petite Roquette quant à elle, connu plusieurs fonctions successives : dépôt des condamnés à des peines légères (les « vauriens ») , maison de correction pour les femmes condamnées du département de la Seine, avant qu’une décision ministérielle du 11 Novembre 1835 n’en fasse une prison pour jeunes détenus : la Maison d’Éducation Correctionnelle. 

 

D’abord hostile au projet, la population adopte rapidement les deux édifices et les surnomment « Grande » et « Petite » Roquette en fonction des prisonniers détenus accusés de peines moins lourdes dans la seconde que dans la première. 

 

La Petite Roquette occupe 25000 mètres carrés à la limite de la capitale sur des terrains bordés de champs. Très vite, avec l’accroissement spectaculaire de l’urbanisation parisienne, elle se retrouve en plein cœur du tissu urbain. Cernée par les rues Duranti (Nord), Merlin (Est), Sevran (Ouest) et la Roquette, elle transforme le paysage, pas seulement par son imposante structure mais par son architecture si particulière ...

 

La Petite Roquette, la double vie d'une prison parisienne ...

Faut-il détruire la Petite Roquette - Patrimoine carcéral des ...

Faut-il détruire la Petite-Roquette - Canalblog

 

Illustration de 1907 du journal satirique L’Assiette au Beurre.

Illustration de 1907 du journal satirique L’Assiette au Beurre.

Commenter cet article