Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Les Volontaires de la Nouvelle France
Les Volontaires de la Nouvelle France

En juin 1848, la misère frappe les campagnes de France alors que dans la capitale se lève le peuple de Paris. En Lauragais, Jean et Albertine choisissent l'exil en Algérie, laissant la ferme aux mains du Père et de la Mère. Déjà, Baptiste a dû quitter l'Aveyron pour s'engager dans l'armée. Justine et Jules, qui ont participé aux émeutes de 48, fuient la révolution manquée.

Tous, volontaires pour peupler la nouvelle France, embarquent sur les quais de Bercy devant des Parisiens curieux pour un long et périlleux périple qui les mènera jusqu'au port de Marseille.

En traversant la Méditerranée, l'espoir au coeur, ils rêvent tous d'une autre vie. Mais la réalité se révèle toute autre... Seuls leur ténacité et leur courage assureront leur survie sur cette terre étrangère.

Le lecteur, emporté par nos héros, découvre un pays, un climat, un peuple métissé où Juifs, Arabes, Européens vivent en bonne intelligence depuis des siècles.

Ce roman palpitant de vie restitue une époque méconnue de notre histoire : celle des migrants français, premiers colons d'Algérie.

Il ne peut que renvoyer chacun à l'actualité récente et rappeler que nous avons aussi migré quand la misère frappait à notre porte.

Muriel et Yves Carchon y pensaient depuis longtemps, surtout Muriel, née en Algérie. Yves, l’écrivain, lui rétorquait : «Je ne peux pas l’écrire, c’est ton histoire.» Le décès d’un frère de Muriel, mémoire de la famille, va faire ressurgir son désir de raconter la vie des colons d’Algérie. «Et si on l’écrivait à deux» ! C’est fait. Le livre est paru sous le titre «Les Volontaires de la Nouvelle France.» Yves et Muriel ont pris le parti d’écrire un roman portant seulement sur le départ en 1 848 et l’installation en Algérie de ces nouveaux pionniers. La misère va décider ces Français à s’expatrier.

Le tandem fonctionne à merveille. Unité parfaite dans l’écriture. Les héros sont bien campés et situés dans un contexte historique précis. Le style de narration est clair et vivant. On suit les personnages à travers leurs aventures liées à l’histoire de ces futurs colons d’Algérie, pas les riches, les pauvres qui vont souffrir pour cultiver une terre stérile dans un pays hostile. Un livre sur l’humanité, la bonne intelligence entre les différentes communautés qui, hélas ! se dégradera plus tard. Dès les premières pages, le lecteur est captivé et ne lâche le livre qu’à la fin, restant sur sa faim, frustré d’arrêter juste à l’installation en Algérie. Il faudra attendre le prochain tome qui est déjà en gestation. Un cadeau pour les fêtes ? Le livre est en vente à la Maison de la presse (13 €) ou à commander aux editionsaloes@gmail.com.

La Dépêche du Midi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article