Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Antonin Magne (16 février 1904 - 8 septembre 1983 )
Antonin Magne (16 février 1904 - 8 septembre 1983 )

Antonin Magne (16 février 1904 - 8 septembre 1983 )

Bien qu'on l'ait parfois surnommé Tonin le Sombre, Antonin Magne n'était pas pessimiste : il raisonnait en mathématicien, en homme qui se base uniquement sur des certitudes.

 

" Il faut savoir durer, économiser ses forces, pour être aussi fort à la fin qu 'au début. " C'est ainsi qu' Antonin Magne, dit Tonin le Sage a défini le secret du Tour de France cycliste. Ce principe définit aussi cet homme qui fut le champion de la méthode, de la volonté et de la conscience professionnelle. Coureur sérieux méthodique et discret, il fut estimé et aimé du public.

 

Il devient après sa carrière personnelle le directeur sportif de Louison Bobet puis de Raymond Poulidor. Ph.P.

 

Il jugeait que « la gloire n’est jamais où la vertu n’est pas ».Aussi se refusa-t-il toujours à tricher, qu’il fût coureur ou directeur sportif. Deux métiers dans lesquels il atteignit les sommets et rendit au cyclisme le meilleur des services : celui de l’exemple.

 

Il gouverna si bien l’équipe Mercier de 1945 à 1969, il cumula tant de succès avec Moujica,Diot, Van Steenbergen, Gauthier, Bobet, Bouvet, Impanis, Gainche, Privat et Poulidor, qu’on finirait par oublier que ce prestigieux directeur sportif a couru, lui aussi. Et quel coureur ! Oui, quel coureur a été Antonin Magne, capable à la fois de défendre son maillot jaune et de devenir, après Georges Speicher, le deuxième Français sacré champion du monde sur route. C’était en 1936, sur un circuit difficile, près de Berne. Pour forcer le destin, l’Auvergnat, alors âgé de trente-deux ans, avait démarré au cinquantième kilomètre, pariant que ses principaux adversaires, Bartali et Bini, hésiteraient à mener la poursuite. Ne tombait-il pas une pluie froide, serrée, épuisante, propice aux découragements ? D’où son souci de rester en tête coûte que coûte, d’abord relayé par une dizaine d’échappés, puis par les seuls Deloor et Hansen quand, les poches pleines, il eut brûlé le « ravito » ! Car Antonin Magne, athlète méthodique, intelligent, ne laissait rien au hasard... Dès que le peloton se rapprocha à moins de trois minutes, il relança brutalement l’allure,condamnant au passage Deloor et Hansen, ceux-ci victimes d’une crevaison. La fi n de course, digne de ses deux premières victoires aux Nations, fut un chef-d’œuvre d’envolée solitaire. Aldo Bini, son dauphin, franchit la ligne avec 9 mn 27 s de retard …

 

PDF]ANTONIN MAGNE, LA GLOIRE ET LA VERTU

Antonin Magne, un champion livryen | Livry-Gargan

Les Auvergnats du Tour de France : Antonin Magne ...

Tour de France 1934 - Antonin Magne (II) - YouTube

Tour de France 1931 - Antonin Magne - YouTube

Cyclisme. Tour de France : résumé - Antonin Magne ...

Antonin Magne, directeur sportif de Poulidor aux cycles ... - Ina

Interview d'Antonin Magne en béret, directeur sportif de ... - Ina

 

 Tour d'honneur d'Antonin Magne et René Vietto Tour de france 1934

Tour d'honneur d'Antonin Magne et René Vietto Tour de france 1934

Commenter cet article