Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Entre 1858 et 1907, environ 900 femmes partirent en Guyane. Aux transportées « volontaires », on promettait un mari et une concession. Les reléguées, elles, n'eurent pas le choix. Toutes trouvèrent la misère, la prostitution et une mort précoce.

L'article 4 de la loi du 30 mai 1854 portait : « Les femmes condamnées aux travaux forcés pourront être conduites à la Guyane française et placées dans un établissement créé aux colonies. » Pour la première fois en France, des femmes furent donc envoyées au bagne, jusqu'alors réservé aux hommes. Cette décision correspondait à la volonté de Napoléon III et des juristes qui l'entouraient : les bagnes devaient non seulement débarrasser la métropole d'une population dangereuse, mais permettre aux condamnés une nouvelle vie par le travail et une insertion sociale par [...]

Une traversée sans retour. Portraits de femmes | L'Histoire

Le temps du bagne | L'Histoire

 

De 1859 à 1907, des centaines de femmes vont toucher le fond de la misère humaine à Cayenne, à Saint-Laurent-du-Maroni, à Bourail et à la presqu'île Ducos, près de Nouméa.

Parties pour refaire leur vie, ces bagnardes rencontreront la faim, les punitions, les maladies, la mesquinerie des rapports avec l'administration. Très peu auront, comme Louise Michel et ses amies communardes, le cran de résister et surtout le droit de revenir en métropole et de témoigner. Elles survivront dans l'indifférence et l'hypocrisie, sans troubler la bonne conscience de nos pères républicains. Odile Krakovitch a voulu leur donner vie.

 

Grâce aux archives inédites d'Aix-en-Provence et de Paris, elle retrace ces destinées hors du commun, telle cette Vénus de Gordes, meurtrière par amour et beauté au caractère farouche qui devint une figure du bagne de Guyane. Pour la première fois, voici l'histoire de ces femmes oubliées.

 

Les femmes bagnardes

Odile Krakovitch

Broché

Paru le : 12/11/1998

Éditeur : Perrin

 

 

Une traversée sans retour. Portraits de femmes
Une traversée sans retour. Portraits de femmes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article