Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Vidocq prend au XXe siècle de nouvelles couleurs. C'est d'abord le roman d'Arthur Bernède, Vidocq (1922), immédiatement adapté à l'écran par Jean Kemm, après deux films muets (1911 et 1912). Le parlant reviendra sur Vidocq, d'abord au cinéma (1938, 1947, 1948, avec un inattendu film de Douglas Sirk, A Scandal in Paris, 1946). Et puis il y a le personnage de Chéri-Bibi créé le 7 avril 1913, dans le quotidien Le Matin, par Gaston Leroux : tout comme Valjean il arbore la livrée du forçat innocent, tout comme Vautrin il termine sa carrière dans la police. Mais si Jean Valjean est un héros universel, Chéri-Bibi apparaît terriblement français par son usage de l'argot - « La république nous emberluche » - faisant notamment le succès de la bande dessinée créée par Regino Bernad, parue dans France-Soir de 1951 à 1967 sur un scénario du fils de Gaston Leroux. Au cinéma, il a les traits de Pierre Fresnay dans un film de Léon Mathot (1937, ci-dessus à droite), Puis, en 1974, ce sera un feuilleton télévisé en 46 épisodes.

Chéri-bibi, l'autre figure du repenti

Gaston Leroux - Chéri Bibi - 1974 - 1/6 - YouTube

generique CHERI-BIBI (debut+fin chantée) RARE - YouTube

Serie TV - Cheri Bibi - Generique - YouTube

Chéri-Bibi, l'autre figure du repenti

Commenter cet article