Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

L'une des plus célèbres affaires judiciaires du XXe siècle est relative au destin de Guillaume Seznec accusé en 1923 d'avoir assassiné son compagnon de voyage lors d'un parcours en voiture de la Bretagne vers Paris. Le corps n'est pas retrouvé mais plusieurs faits accablent le suspect qui, malgré ses protestations d'innocence, est condamné aux travaux forcés à perpétuité. Nombreux sont ceux qui considèrent qu'il s'agit d'une erreur judiciaire. Des témoignages présentés comme innocentant le forçat alimentent les médias sans totalement convaincre. Revenu en France en 1947, Guillaume Seznec continue de se dire innocent jusqu'à sa mort en 1954. En 2006, la Chambre criminelle a estimé que la requête de révision ne pouvait être admise « au terme de l'analyse de l'ensemble des arguments développés ». En 1993, Yves Boisset a tiré un téléfilm de l'affaire, avec Christophe Malavoy. M. P.

L'affaire Seznec

En 1924, le Breton Guillaume Seznec était condamné aux travaux forcés à perpétuité pour un crime qu’il nia toujours avoir commis. Depuis près de quatre-vingts ans, les défenseurs de l’innocence de Seznec n’ont pas désarmé. Une étrange affaire qui n’a cessé de soulever les passions. Les explications de Michel Pierre, spécialiste de l’histoire du bagne.

 

L’Histoire : On a beaucoup parlé ces derniers mois de l’affaire Seznec. La garde des Sceaux, Marylise Lebranchu, qui, dès son entrée en fonction, s’était prononcée en faveur de la révision, a déposé fin mars 2001 une requête devant la commission de révision des condamnations pénales : une procédure extrêmement rare. A la très grande joie du petit-fils de Guillaume Seznec, Denis, qui clame depuis trente ans l’innocence de son grand-père. Et de nombreuses personnalités favorables à cette démarche. Quel peut être le rôle de l’historien dans une affaire comme celle-là ?

L'affaire Seznec « Une innocence difficile à prouver »

L'Affaire Seznec

Commenter cet article