Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Évasions, surpeuplement, insalubrité, suicides : les prisons françaises sont contestées. Établissement modèle lors de son inauguration, le 20 août 1867 à Paris, la Santé n'échappe pas à la crise générale du système pénitentiaire.

Rarement prison aura suscité autant d'éloges. « Les agencements nouveaux offrent tous les perfectionnements indiqués par la science » , s'émerveille le député René Bérenger, de la Drôme. « L'intérieur de l'édifice est partout inondé d'air et de lumière » , constate Félix Narjoux, architecte de la Ville de Paris. Si bien que la maison d'arrêt de la Santé, inaugurée le 20 août 1867 à Paris, est bientôt considérée comme la mieux aménagée de France, sinon la plus belle d'Europe.

Les critiques émises, dès 1780, par le chimiste Lavoisier contre les [...]

 

« La Santé », si mal nommée

nouvelles cellules » de la prison de la Santé à la fin du XIXe ...

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-les-nouvelles-cellule...

31 mars 2012 - ... la prison de la Santé a été conçue par l'architecte Émile Vaudremer, ... nouvelles cellules » de la prison de la Santé à la fin du XIXe siècle ...

 

La prison de la Santé à Paris : Exposition virtuelle sur ...

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/.../la-prison-de-la-sante-a-p...

26 août 2014 - Publié par Philippe Poisson. La prison de la Santé à Paris : Exposition virtuelle sur Criminocorpus · La prison de la Santé à Paris : Exposition ...

 

Visitez la prison de la Santé - Journées européennes du ...

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/2014/.../visitez-la-prison-de...

Il y a 3 jours - A l'occasion des Journées européennes du patrimoine, les 20 et 21 septembre 2014 (programme mis ... le ministère de la Justice vous donne la possibilité de visiter la maison d'arrêt de Paris la santé. ... Publié par Philippe Poisson. Visitez la prison de la Santé - Journées européennes du patrimoine 2014.

 

Les noces d'un anarchiste à la prison de la Santé en juillet ...

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-les-noces-d-un-anarc...

10 nov. 2012 - « Un mariage peu banal », ainsi titrait le journal cannois Le Littoral du 23 juin 1893 : « Un mariage peu banal va être célébré, ces jours-ci, à la ...

 

42 RUE DE LA SANTE. Une prison politique, 1867-1968 ...

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-42-rue-de-la-sante-u...

16 sept. 2010 - Le blog de Philippe Poisson ... Une prison politique, 1867-1968 ... Incarcéré lui-même à la Santé en 1962-1963 aux côtés des officiers et ...

 

Les « nouvelles cellules » de la prison de la Santé à la fin ...

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-les-nouvelles-cellule...

31 mars 2012 - Inaugurée le 20 août 1867, la prison de la Santé a été conçue par ... -blog.com/article-42-rue-de-la-sante-une-prison-politique-1867-1968-57178223.html ... Pour faciliter la recherche d'articles sur le blog de Philippe Poisson :.

Prison de la Petite Roquette Source : Dessin. Hippolyte Louis Le Bas (1782-1867) : Prison de la Petite Roquette. Format : CE/ Inv : ARO1980-90. © RMN, Musée d'Orsay / RG. Ojeda. Maison d’éducation correctionnelle pour enfants (1836-1932) puis maison d’arrêt pour femmes (1932-1973). La prison de la Petite Roquette fut initialement conçue comme une maison de correction destinée aux femmes condamnées du département de la Seine (ce qu'elle ne fut jamais), ainsi que l'indique la légende de cette vue. Encadrée au nord (ouest) par la rue Duranti, à l'est par la rue Merlin, à l'ouest par la rue Servan et au sud (est) par la rue de la Roquette, son entrée était placée au 143, en face de la Grande Roquette. Construite à proximité du cimetière du Père-Lachaise, sur l’ancien terrain des Hospitalières de la Roquette, la prison occupait une superficie de 25 000 mètres carrés. La première pierre avait été posée en 1825, et l’ouverture avait eu lieu en 1836. L’architecte Louis-Hippolyte Lebas (1782-1867) avait privilégié un plan panoptique hexagonal symétrique pour six quartiers séparés par six couloirs en rayon, flanqués aux extrémités d’une tourelle en saillie, qui aboutissaient à un fossé central, au milieu duquel s’élevait une tour surmontée de la chapelle. Elle comprenait environ 500 cellules avec un réfectoire et une classe commune pouvant recevoir 250 personnes. Elle accueillit pendant près d'un siècle, des mineurs.

Prison de la Petite Roquette Source : Dessin. Hippolyte Louis Le Bas (1782-1867) : Prison de la Petite Roquette. Format : CE/ Inv : ARO1980-90. © RMN, Musée d'Orsay / RG. Ojeda. Maison d’éducation correctionnelle pour enfants (1836-1932) puis maison d’arrêt pour femmes (1932-1973). La prison de la Petite Roquette fut initialement conçue comme une maison de correction destinée aux femmes condamnées du département de la Seine (ce qu'elle ne fut jamais), ainsi que l'indique la légende de cette vue. Encadrée au nord (ouest) par la rue Duranti, à l'est par la rue Merlin, à l'ouest par la rue Servan et au sud (est) par la rue de la Roquette, son entrée était placée au 143, en face de la Grande Roquette. Construite à proximité du cimetière du Père-Lachaise, sur l’ancien terrain des Hospitalières de la Roquette, la prison occupait une superficie de 25 000 mètres carrés. La première pierre avait été posée en 1825, et l’ouverture avait eu lieu en 1836. L’architecte Louis-Hippolyte Lebas (1782-1867) avait privilégié un plan panoptique hexagonal symétrique pour six quartiers séparés par six couloirs en rayon, flanqués aux extrémités d’une tourelle en saillie, qui aboutissaient à un fossé central, au milieu duquel s’élevait une tour surmontée de la chapelle. Elle comprenait environ 500 cellules avec un réfectoire et une classe commune pouvant recevoir 250 personnes. Elle accueillit pendant près d'un siècle, des mineurs.

Commenter cet article