Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

© Léon Collin
© Léon Collin
© Léon Collin
© Léon Collin

© Léon Collin

Le médecin militaire Léon Collin a laissé un rare témoignage photographique du bagne de Guyane au début du XXe siècle. Cette image a été prise lors de l'examen médical de forçats malades au camp de Charvein. Ainsi en parlait-il dans ses écrits : « On apprend que le médecin précédent a été tué par un détenu. Du coup, le nouveau médecin ne veut voir les bagnards que s'ils sont nus. Comme ils sont très faibles, ils s'entraident et se déshabillent les uns les autres. On apprend aussi que l'un des trois hommes par terre est décédé. »

Le médecin Léon Collin témoigne

... Au début du XXe siècle, Léon Collin, issu d'un milieu bourgeois, est médecin des troupes coloniales. À 26 ans, il embarque sur le Loire pour accompagner le transport des prisonniers : scandalisé par le traitement infligé à ces derniers, il décide d'en témoigner en utilisant l'une de ses passions : la photographie. Pendant cinq ans, il saisit le quotidien de ces hommes condamnés à la double peine. Une majorité des documents sont prises durant la traversée, mais il rapporte également la dure réalité des différents camps et bagnes du territoire lorsqu'il pose pied à terre. Anonymement, il diffusera plusieurs fois ses images dans le Petit Journal illustré pour dénoncer ces conditions de détention abominables.

La traversée des Bagnards : un patrimoine retrouvé - L'Oeil ...

www.loeildelaphotographie.com/.../la-traversee-des-bagnards-un-patrim...

19 févr. 2014 - Son petit- fils, Philippe Collin, a fait récemment cette découverte inattendue ... Léon Collin, issu d'un milieu bourgeois, est médecin des troupes coloniales. ... d'en témoigner en utilisant l'une de ses passions : la photographie.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article