Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Où est la justice quand les victimes de délits ne touchent pas un centime des dommages-intérêts que leurs auteurs ont été condamnés à leur payer ? Où est la justice quand le préjudice moral des parents d'un enfant tué dans un accident de la circulation n'est réparé, au mieux, qu'à hauteur de quelque 30 000 euros ? Où est la justice quand les victimes d'une détention injustifiée reçoivent des sommes calculées « à la louche », d'un montant ridicule ? Où est la justice quand des justiciables ayant gagné leur procès gardent à leur charge une partie des honoraires de leur avocat ?   Quelques questions parmi beaucoup d'autres, auxquelles répond Jean-Michel Lambert pour dénoncer les vices d'un système qui traite souvent les victimes par un mépris dont les magistrats ne sont pas les seuls responsables : les hommes politiques sont coupables de favoriser l'injustice en votant des lois mal ficelées. Évoquant l'affaire d'Outreau et l'épisode du « mur des cons », il revient aussi sur l'un des faits divers les plus marquants des cinquante dernières années, l'affaire Grégory, pour démontrer comment un homme ordinaire peut être broyé par la machine judiciaire et payer de sa vie des soupçons abjects. Pourtant, moyennant quelques réformes qu'il suggère dans ce livre, l'injustice n'est pas une fatalité.

Un témoignage percutant qui prouve, faits à l'appui, que la justice reste encore un idéal à atteindre.

Jean-Michel Lambert est magistrat et auteur d'une dizaine d'ouvrages. Le Mans (72)

 

Le juge LAMBERT et l'affaire du petit Grégory
Le juge LAMBERT et l'affaire du petit Grégory

Le juge LAMBERT et l'affaire du petit Grégory

Affaire Grégory. « L'ouvrage du juge Lambert est une infamie

Commenter cet article