Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

La Marquise des Ombres (TV) est un film de Edouard Niermans avec Anne Parillaud, Nicolas Bouchaud -

La Marquise des Ombres (TV) est un film de Edouard Niermans avec Anne Parillaud, Nicolas Bouchaud -

La vie passionnée et tumultueuse de Marie-Madeleine de Brinvilliers, au XVIIème siècle. Poussée au crime par le Chevalier de Sainte-Croix, un amant aussi avide que mystérieux, Marie-Madeleine est tristement célèbre pour avoir empoisonné son père et ses deux frères. Ces meurtres lui permettront de toucher l'héritage familial, et surtout de s'émanciper de ces hommes qui ont, selon elle, causé son malheur.

La Marquise des Ombres - GTV

Bande annonce: La marquise des ombres - Vidéo Dailymotion

Anne Parillaud nue dans "La marquise des ombres" - Wat.tv

 

Absente du petit écran depuis 1985, l’actrice incarne la marquise de Brinvilliers dans un téléfilm qu’elle a développé.

Inoubliable Nikita, Anne Parillaud ne comptait que trois téléfilms dans sa carrière. C’est une femme ambiguë et fascinante qui la ramène vers le petit écran : la marquise de Brinvilliers, restée dans l’histoire comme empoisonneuse et qui fut décapitée et brûlée en place de Grève en 1676. Mais son destin ne se résume pas à ses actes criminels.

C’est la descente aux enfers d’une jeune fille profondément croyante, qui dut oublier ses rêves de couvent à cause d’un viol, fut mariée de force puis découvrit les plaisirs de la chair et le pouvoir des poisons auprès de son amant, le chevalier de Sainte-Croix. «Le film raconte une passion sulfureuse, torride et diabolique, résume Anne Parillaud, qui a travaillé dix ans sur ce projet. En lisant le livre La Marquise des ombres, j’ai eu immédiatement envie de la défendre ».

A croire que sa rencontre avec la marquise a ouvert les yeux de l’actrice sur l’étendue des rôles possibles à la télévision, car après vingt-six ans d’abstinence, on l’y reverra deux fois en 2011 : dans Yvette de la collection Maupassant sur France 2, et La fille de l’autre pour France 3. «Je vais aussi me consacrer au théâtre, ajoute la comédienne, une grande nouveauté pour moi».

Caroline Pouzet-Tronche
Télécâble Sat Hebdo
lundi 7 février 2011 - 07:42

 

Adolescente, Anne Parillaud prend des cours de danse et de théâtre. En 1977, elle apparaît pour la première fois au cinéma dans Un amour de sable, puis, l'année suivante, dans L' Hôtel de la plage. Mais c'est Alain Delon qui lui confie ses premiers rôles importants en l'engageant dans les deux films dont il est le réalisateur : Pour la peau d'un flic (1981) et Le Battant (1983). La consécration viendra quelques années plus tard, en 1990, avec Nikita, et un rôle que Luc Besson, son compagnon d'alors, a écrit spécialement pour elle. Sa prestation de tueuse à gages lui vaudra le César de la Meilleure actrice en 1991. Dans les années 90, on la retrouve dans la peau de personnages plus ou moins troubles comme dans A la folie (1994), où elle partage l'affiche avec Béatrice Dalle, et le thriller Passage a l'acte (1996) de Francis Girod. Elle entame également une carrière à l'international avec le vampirique Innocent Blood (1993) de John Landis et le film de cape et d'épée L' Homme au masque de fer (1998). Tournant aussi bien pour des réalisateurs confirmés (Raoul Ruiz, Claude Lelouch, Catherine Breillat, dont elle incarne l'alter-ego à l'écran dans Sex is Comedy) que pour des débutants (Olivier Marchal, pour Gangsters), elle illustre une nouvelle fois cette alternance en 2005 avec Terre promise d'Amos Gitaï et la comédie de Cécile Telerman Tout pour plaire. A la fin de cette décennie, celle qui est devenue entre-temps la nouvelle compagne du musicien Jean-Michel Jarre se fait beaucoup plus rare à l'écran, n'apparaissant en l'espace de trois ans qu'au générique de trois films : Demandez la permission aux enfants ! (2007), Une vieille maîtresse (id.) et le très sombre Dans ton sommeil en 2010.

Anne Parillaud : "La Marquise des ombres"

Commenter cet article