Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

L’ouvrage que les Presses universitaires de Rennes et le Service interministériel des Archives de France viennent tout juste de  publier1 comptera assurément parmi les incontournables de l’année éditoriale 2014. Mais, s’il s’avérera rapidement être un indispensable outil de travail pour toutes celles et ceux dont les recherches portent sur la Première Guerre mondiale, c’est bien de par sa conception même que ce volume se distingue et, à n’en pas douter, imprimera durablement sa marque.

Le volume part en effet d’un constat simple : non seulement les archives relatives à la Première Guerre mondiale sont trop nombreuses pour être répertoriées en un seul ouvrage mais, de surcroît, un tel thésaurus ne parait pas raisonnablement envisageable à l’heure des instruments de recherche en ligne. Dès lors, c’est bien un véritable « manuel de recherche » (p. 12) qu’ont souhaité réaliser les 80 auteurs de cet ouvrage en présentant autour de thèmes variés des synthèses exposant les acquis de l’historiographie, quelques perspectives de recherche, une succincte bibliographie et un rapide inventaire des sources disponibles.

Livret militaire. Europeana 14-18: FRAD050-4 Collection Jégot.

Inutile d’essayer de ménager le moindre suspens, le pari est magistralement relevé et ces Archives de la Grande Guerre trouveront naturellement leur place à côté de vos usuels favoris tels que la Petite chronologie de la Grande Guerre de Vincent Bernard et, bien entendu, le magistral dictionnaire des 500 témoins de la Grande Guerre publié sous la direction de Rémy Cazals. Le volume se compose de trois grandes parties – « Avant la guerre », « Pendant la guerre » et « Après la guerre » – qui permettent d’envisager ce conflit sous de multiples angles différents. On évolue ainsi sans peine de l’histoire diplomatique à l’histoire militaire en passant par l’histoire culturelle, l’histoire sociale, l’histoire politique, économique… Claires et précises, les notices sont l’œuvre d’historiens et/ou d’archivistes dont les travaux sont largement reconnus (pour ne citer que quelques exemples : Emmanuel Saint-Fuscien, Anne-Laure Anizan, Clémentine Vidal-Naquet, Michaël Bourlet, Nicolas Beaupré, Rémy Porte, Bruno Cabanes, Emmanuel Cronier, Annette Becker, Bénédicte Grailles, Bertrand Fonck, Jérémie Halais ou encore Gwladys Longeard) et offrent un panorama qui satisfera tant les chercheurs confirmés que les étudiants de Master.

Bien entendu, un ouvrage aussi volumineux – plus de 550 pages – ne peut être exempt de critiques et quelques-un(e)s trouveront probablement à redire à propos de certains notices. La présentation des archives de l’Office national des anciens combattants (p. 483) semble ainsi faire peu de cas du cœur de métier de cet établissement public, à savoir l’action sociale et cela n’est sans doute pas un hasard si les travaux du trop méconnu Jean-François Montès ne sont pas mentionnés dans l’appendice bibliographique. Pour autant, ces quelques nuances ne sauraient une seule seconde masquer la splendide réussite qu’est cet outil de travail qui, gageons-le, comptera très rapidement parmi les indispensables de votre bibliothèque.

Erwan LE GALL

NIVET, Philippe, COUTANT-DAYDE, Coraline et STOLL, Mathieu, Archives de la Grande Guerre. Des sources pour l’histoire, Rennes, Archives de France / Presses universitaires de Rennes, 2014.

 

1 NIVET, Philippe, COUTANT-DAYDE, Coraline et STOLL, Mathieu, Archives de la Grande Guerre. Des sources pour l’histoire, Rennes, Archives de France / Presses universitaires de Rennes, 2014. Afin de ne pas surcharger inutilement l’appareil critique, les références à cet ouvrage seront dorénavant indiquées dans le corps de texte, entre parenthèses.

Commenter cet article