Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

L'Ennemi intime est un film de Florent Emilio Siri avec Benoît Magimel, Albert Dupontel
L'Ennemi intime est un film de Florent Emilio Siri avec Benoît Magimel, Albert Dupontel
L'Ennemi intime est un film de Florent Emilio Siri avec Benoît Magimel, Albert Dupontel
L'Ennemi intime est un film de Florent Emilio Siri avec Benoît Magimel, Albert Dupontel
L'Ennemi intime est un film de Florent Emilio Siri avec Benoît Magimel, Albert Dupontel
L'Ennemi intime est un film de Florent Emilio Siri avec Benoît Magimel, Albert Dupontel

L'Ennemi intime est un film de Florent Emilio Siri avec Benoît Magimel, Albert Dupontel

Algérie, 1959. - Les opérations militaires s'intensifient. Dans les hautes montagnes Kabyles, Terrien, un lieutenant idéaliste, prend le commandement d'une section de l'armée française. Il y rencontre le sergent Dougnac, un militaire désabusé. Leurs différences et la dure réalité du terrain vont vite mettre à l'épreuve les deux hommes. Perdus dans une guerre qui ne dit pas son nom, ils vont découvrir qu'ils n'ont comme pire ennemi qu'eux-mêmes.

L'Ennemi intime - film 2007 - AlloCiné

L'ennemi intime Bande annonce - YouTube

L'ennemi intime (2007) - YouTube

 

L’ennemi intime de Florent-Emilio Siri s’inscrit dans une longue suite d’examens de conscience cinématographiques ayant pour thème la guerre d’Algérie, un conflit qui demeure pour le cinéma français une source inépuisable d’interrogations éthiques. À travers l’histoire d’un officier idéaliste, Terrien, il décrit le processus de « déshumanisation » de la « génération algérienne », celle des appelés et rappelés du contingent qui, en Kabylie ou dans les Aurès, ont découvert, en même temps que la part féroce en eux-mêmes, un visage caché de la République : celui de la pratique généralisée de la torture.

Le récit se déroule en 1959. Alors que de Gaulle évoque le droit des Algériens à l’autodétermination, les opérations militaires s’intensifient contre le Front de libération nationale (FLN) dans le but de le contraindre à accepter, dans la défaite, la « solution autonomiste ». Terrien prend le commandement d’une section de choc, basée en Kabylie. Il aura pour première mission d’éliminer Slimane, un redoutable chef « rebelle », dont le portrait s’inspire probablement de la figure du colonel Amirouche, commandant de la « wilaya III ».

Très vite, le sous-lieutenant inexpérimenté est confronté à ses hommes, déshumanisés par une longue existence solitaire au milieu de montagnes hostiles et pour qui l’emploi de la violence afin d’« obtenir des renseignements » était devenu un rituel pervers et enivrant. Seul face à sa conscience, au milieu d’inexpugnables repaires de « fellagas », adversaires invisibles et retors, il s’oppose à l’utilisation de la torture. Mais devant les exactions de l’ennemi, ses repères moraux se dérobent et il entame une chute vertigineuse dans la folie. Dans son esprit embrouillé par l’enfermement de la vie militaire, les valeurs humanistes se heurtent aux images obsédantes des représailles du FLN contre les civils. Lui qui avait exprimé sa réprobation des méthodes de ses supérieurs – le cynique commandant Vesoul et l’officier de renseignement, l’ancien résistant Berthaut – commencera à douter, avant de basculer à son tour dans la barbarie. Seule la mort le sauvera de la démence...

L'ennemi intime, de Florent-Emilio Siri

A la fin des années 80, Albert Dupontel se forme à la comédie au Théâtre National de Chaillot. C'est à cette période qu'il débute sur grand écran dans La Bande des quatre de Jacques Rivette et Encore de Paul Vecchiali. Mais c'est en 1991, sur scène que le comédien se fait véritablement connaître du grand public avec son one man show Sale spectacle, qu'il joue à l'Olympia. Son humour féroce et décalé en fait alors l'un des artistes les plus originaux de l'époque.Fort de sa popularité scénique,... Lire la suite

 

Albert Dupontel : Le sous-officier désabusé "L'Ennemi intime"
Albert Dupontel : Le sous-officier désabusé "L'Ennemi intime"
Albert Dupontel : Le sous-officier désabusé "L'Ennemi intime"
Albert Dupontel : Le sous-officier désabusé "L'Ennemi intime"

Commenter cet article