Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

La Chambre obscure est un film de Marie-Christine Questerbert avec Caroline Ducey, Melvil Poupaud -
La Chambre obscure est un film de Marie-Christine Questerbert avec Caroline Ducey, Melvil Poupaud -

La Chambre obscure est un film de Marie-Christine Questerbert avec Caroline Ducey, Melvil Poupaud -

Au XIVe siècle, Aliénor parvient, au péril de sa vie, à soigner le roi de France, victime d'une fistule. En récompense, elle demande au souverain de la marier avec Bertrand de Roussillon qu'elle aime depuis son enfance. Mais celui-ci refuse de consommer le mariage et déserte le domicile conjugal. Ne sachant plus où elle en est, Aliénor découvre que Bertrand, passé sous d'autres couleurs, se trouve dans la République de Sienne et qu'il est tombé sous le charme de la jeune Lisotta. Comment Aliénor, toujours vierge, va-t-elle pouvoir mettre cet époux dans son lit ?

Si vous aimez à la fois les intrigues d'alcôve et le Moyen Age, les miniatures italiennes et Jackie Berroyer, le cinéma d'auteur franco-français et la dérision potache, alors, bienvenue dans cette Chambre obscure. Adaptée d'un conte du Décaméron, de Boccace, c'est l'histoire d'Aliénor (Caroline Ducey), jeune femme moderne du XIVe siècle, bien décidée à épouser celui qu'elle a choisi depuis l'enfance, Bertrand de Roussillon (Melvil Poupaud), damoiseau de la cour, et à jouir de lui, coûte que coûte. Aliénor est moins bien née que Bertrand, mais elle a pour elle les secrets de médecine légués par son vieux père. Apprenant que le roi de France (Berroyer) souffre d'un mal réputé incurable, elle se rend à son chevet, et parvient à le soigner. En récompense, elle obtient la main de Bertrand et s'installe en sa demeure... Mais attirer dans son lit ce gentilhomme fier et indifférent à ses charmes réclame une stratégie autrement sophistiquée. Il faudra en passer par la ruse, et, au passage, en apprendre de belles, sur Bertrand en particulier, et sur les voies tortueuses du désir en général. Raconter ainsi le début du film ne donne pourtant qu'une faible idée de son style funambule, sous les auspices conjugués de Rohmer (Perceval le Gallois), de Danièle Dubroux (la réalisatrice du Journal du séducteur, qui a collaboré au scénario), voire de Fra Angelico (pour l'inspiration florentine) et des Monty Python ­ pour le penchant déconnant de la reconstitution, ses anachronismes désinvoltes, ses costumes et accessoires de fête de fin d'année... Ce même charme hétéroclite émane du parcours de la réalisatrice, dont c'est le premier long métrage : après des études de philosophie, puis d'arts plastiques, elle fut critique de cinéma et comédienne, notamment chez Bonitzer et Dubroux. A l'exemple de ces derniers, Marie-Christine Questerbert a su s'entourer d'acteurs fins et précieux. Hugues Quester par-ci, Edith Scob par-là, Mathieu Demy de loin en loin... Melvil Poupaud semble comme un poisson dans l'eau, à la croisée imaginaire de ses personnages chez Ruiz et Rohmer. Et Caroline Ducey excelle discrètement dans un rôle qui n'est pas sans rappeler celui qui l'a révélée (Romance, de Catherine Breillat). Tous pratiquent ici un jeu euphémique, élégant et un peu désincarné, au diapason de l'ensemble. C'est la limite du film, et son paradoxe, puisqu'il ne parle au fond que de chair, de désir... Et avance incidemment, sous ses atours médiévaux, une réponse malicieuse aux questions en suspens dans les chambres à coucher d'aujourd'hui - Louis Guichard

La Chambre obscure Bande-annonce (2) VF - AlloCiné

Caroline Ducey nue "La Chambre Obscure" (2000) - Vidéo ...

LA CHAMBRE OBSCURE - Bande-annonce VF - Dailymotion

Fascinée par le monde du spectacle dès son plus jeune âge, Caroline Ducey - dont le vrai nom est Trousselard - intègre dès l'âge de 8 ans un cours de théâtre et prend également des cours de danse classique. Répondant à une annonce de casting affichée dans son lycée, elle décroche son premier rôle au cinéma en 1994 dans Trop de bonheur de Cédric Kahn, chronique sur l'adolescence, réalisée dans le cadre de la collection d'Arte Tous les garçons et les filles de leur âge. Elève au Conservatoire d... Lire la suite

Caroline Ducey : ses vidéos

Just Ines trailer - YouTube

j'ai reve sous l'eau - une vidéo Film & TV.mp4 - YouTube

Caroline Ducey : "La Chambre obscure"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article