Ceux qui ont vu La Piscine se souviennent de son entrée tonitruante au volant d'une Maserati Ghibli. Chemise ouverte jusqu’au nombril et Jane Birkin sous le bras, Maurice Ronet crève l'écran, au grand dam d'Alain Delon. Neuf ans après Plein Soleil, les deux hommes se retrouvent à l'affiche dans ce classique signé Jacques Deray en 1969. Sauf qu'entre-temps, la carrière du premier bat de l'aile quand celle du second explose. Une énigme que José-Alain Fralon tente de résoudre dans Le Splendide Désenchanté. Une biographie publiée ces jours-ci, trente ans après la disparition d'un acteur trop souvent oublié du public.

Et pourtant. De Raphaël ou le Débauché au Feu Follet en passant par Ascenseur pour l'échafaud, Ronet avait tout. Ce fils d'acteurs né en 1927 affichait une virilité à faire pâlir Jean-Paul Belmondo. Comme de nombreux acteurs de sa génération, ce dernier va s'engouffrer dans La Nouvelle Vague. Pas Maurice Ronet. S'il tourne avec Chabrol, il préfère aller là où on ne l'attend pas. Des choix pas toujours judicieux. "Il n'était pas simple Maurice!" raconte l'actrice Betty Desouches – qui partagera sa vie durant 10 ans - à José-Alain Fralon.

Une filmographie en dent-de-scie, totalement assumée

Pas simple pour le biographe de reconstituer le puzzle d'une vie éparpillée. Maurice Ronet avait sa part d'ombre que les multiples témoignages recueillis dans ce livre laissent percevoir. "Il était totalement opaque" se souvient Anny Duperey. Pour Michel Bouquet, "Maurice était lui-même et lui-même était seul. Avec le monde qui tourne autour de lui". Une solitude que l'acteur oublie le temps de virées mémorables entre potes.

Sur un coup de tête, cet oiseau de nuit pouvait quitter Castel et les clubs de la rive droite au petit matin direction l'Espagne pour écumer les bars à prostitués. Son penchant pour la bouteille en fera fuir plus d'une. Grand séducteur, il épousera néanmoins Maria Pacôme, formera un couple mythique avec Anouk Aimée avant de subtiliser Anna Karina à Jean-Luc Godard. A la fin de sa vie, il découvrira la paternité grâce à Joséphine Chaplin, fille de Charlie. Entre temps, l'acteur aura joué dans des dizaines de films. Une filmographie en dent-de-scie, totalement assumée. Maurice Ronet brouille les cartes, à la ville comme à l'écran.

Entre deux séances de débauches, il n'hésite pas à s'envoler pour l'île de Komodo filmer les derniers dragons. Dandy de droite, membre de l'Association des amis de Robert Brasillach, il signe volontiers des chèques pour soutenir la cause communiste. "Ecrire une biographie, c'est une histoire d'amour : on commence par des certitudes et on finit par des questions" concède l'auteur à la fin de son ouvrage. Maurice Ronet meurt le 14 mars 1983 à 55 ans d'un cancer. Le lendemain, Serge Daney écrira dans Libération : "le cinéma français d'aujourd'hui aurait besoin de lui, enfin. De cette élégance de beau vieillissant, d'adolescent mal durci, de défroque dangereusement vide."

Maurice Ronet, Le splendide désenchanté de José-Alain Fralon (ed. Equateurs Biographies)

Ainsi était Maurice Ronet, le frère ennemi d'Alain Delon ...

ascenseur pour l'echafaud - YouTube

Le Feu follet, 1963 [Multi Subs] - YouTube

La Piscine Bande-annonce VF - AlloCiné

Les Centurions Bande-annonce VO - AlloCiné

LA LIGNE DE DEMARCATION Claude Chabrol 1966 ...

La Ligne de démarcation - Chabrol (1) - Vidéo Dailymotion

"Les Femmes" / Jean Aurel (France, 1969- Extrait 1 - YouTube

Brigitte Bardot - Les Femmes - YouTube

La Route de Corinthe 1967 - YouTube

La Route de Corinthe, réalisé par Claude Chabrol - 1967 ...