Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Pionnière de l'aviation Marie Marvingt parcourut 54000 Km en Afrique du Nord et inventa le ski métallique -
Pionnière de l'aviation Marie Marvingt parcourut 54000 Km en Afrique du Nord et inventa le ski métallique -
Pionnière de l'aviation Marie Marvingt parcourut 54000 Km en Afrique du Nord et inventa le ski métallique -
Pionnière de l'aviation Marie Marvingt parcourut 54000 Km en Afrique du Nord et inventa le ski métallique -
Pionnière de l'aviation Marie Marvingt parcourut 54000 Km en Afrique du Nord et inventa le ski métallique -
Pionnière de l'aviation Marie Marvingt parcourut 54000 Km en Afrique du Nord et inventa le ski métallique -

Pionnière de l'aviation Marie Marvingt parcourut 54000 Km en Afrique du Nord et inventa le ski métallique -

Il fallait une sacrée personnalité pour devenir aviatrice au début du siècle dernier. D’Élise Deroche, la toute première, à Amelia Earhart, la plus célèbre, embarquement aux côtés de femmes d’exception, les pionnières du ciel. Par Marc Branchu

Élise Deroche, Harriet Quimby, Bessie Coleman… Leurs noms ne vous disent certainement rien. Seul celui d’Amelia Earhart a échappé à l’oubli. Une injustice. Au début du XXe siècle, ces femmes marquèrent l’histoire de l’aviation de leur empreinte. Dans le sillage des suffragettes britanniques, elles donnèrent des ailes à l’émancipation de la femme. Bravant le machisme ambiant, écueil alors aussi fréquent que la mécanique défaillante. «L’aviation n’est pas un sport pour femmes, assurait un journaliste à l’époque. Ce n’est même pas encore un sport pour hommes. C’est à peine si c’est un sport pour oiseaux.» Le préjugé eut la vie dure. Celles qui s’imposèrent furent de fortes personnalités, des esprits indépendants qui trouvèrent dans l’avion l’allié idéal pour s’affranchir à la fois des conventions et de la pesanteur.

Se ranger des avions ? Marie Marvingt n’y pensa pas une seconde. De 1910 et jusqu’à sa mort, cette Française ne cessa de voler, décrochant même son brevet d’hélicoptère à 85 ans. L’aviation ne fut qu’une des innombrables disciplines pratiquées par cette athlète complète. Elle était capable l’été de boucler un tour de France de cyclisme et de s’imposer l’hiver suivant dans des compétitions de ski. Elle fut souvent la première Française à pratiquer certaines disciplines, le jiu-jitsu, la boxe en salle, la voltige équestre… Méconnue aujourd’hui encore, elle demeure la plus grande sportive de l’histoire.

Marie Marvingt (1875-1963) a participé activement à la grande guerre. Elle fut également une grande sportive, elle débuta dans le sport à l'âge de cinq ans en nageant. A onze ans, elle pédalait sur un grand bicycle, enfourchait ensuite la bicyclette et prenait part aux grandes courses routières de l’époque. Elle s’est illustrée dans plusieurs sports 

Aviation : Marie Marvingt est la première femme au monde qui ait piloté seule un avion. Elle fit ses débuts en décembre 1909 sur le monoplan Antoinette. Elle a établi le premier record féminin de durée et de distance par un vol de 53 minutes effectué en 1910. Détentrice de 17 records mondiaux et de quatre brevets : avion, ballon, hydravion , hélicoptère.

Aérostation : Ses principales ascensions ont été : Nancy-Southwood (Angleterre), après une traversée de la mer du Nord, Nancy-Landau, Nancy-Lamballe, Paris-Bruxelles.

Alpinisme : Marie Marvingt est la première femme ayant fait l’ascension des Grands Charmoz et du Grépon, c’était en juillet 1905, elle était accompagnée du guide Payot, deux hommes seulement avaient réussi ces ascensions avant elle, ensuite elle ajouta à son palmarès la Dent du Requin, la Dent du géant, le Mont Rose, la Jungfrau, les Aiguilles Rouges, le Wetterhorn, l’Aiguille du Moine.

Cyclisme : Elle a participé aux courses Nancy-Bordeaux en 1904, Nancy-Milan en 1905, Nancy-Toulouse en 1906, et elle a accompli entièrement le Tour de France 1908, les organisateurs ayant refusé sa présence elle prit le départ après les hommes.

Natation : Elle est la première française qui accomplit les 12 km de la traversée de Paris à la nage, en 1917, en 4h 8mn, battant le record féminin de plus d’une heure, elle a traversé le lac Gérardmer et les 16 km de mer entre Capri de la côte Italienne.

Sports d’hiver : Marie Marvingt a remporté les premiers prix en ski, luge, patinage, de 1908 à 1912 à Chamonix. Les ascensions à ski du col de Balme, le Buet, le col de Veza ,de 1908 à  1910.

Tir : Prix d’honneur au fusil de guerre à 300 mètres, au concours international en 1907.

Autres Sports : Marie Marvingt est une des premières femmes à obtenir le permis de conduire les automobiles en 1899.

Marie Marvingt a pratiqué la boxe, la lutte, le  jiu-jitsu. Ayant suivi une formation au cirque de Rancy, elle était capable de tenir avec talent les rôles de jongleuse, trapéziste ou funambule.

 Elle a établi un record de marche de 57 km dans les Alpes Maritimes en avril 1920.

Dans cette vie d’activité sportive, Marie Marvingt n’a pas délaissé le côté intellectuel et scientifique, parlant et écrivant quatre langues, elle a suivi pendant dix ans des cours de chirurgie et de médecine, étudié l’astronomie et la géodésie, elle inventa l’avion-ambulance, en 1912, elle fit plus de cent conférences à ce sujet.  

Durant la guerre 14-18 elle a assisté un chirurgien éminent, et elle a participé en fraude à deux bombardements aériens de Metz.

Au cours de la Première Guerre Mondiale, Marie Marvingt intègre le 42e Bataillon de chasseurs à pied en se faisant passer pour un homme équipée en poilu sous le nom de Beaulieu.

Comme correspondante de guerre en Italie elle est restée dix mois sur le front aux Dolomites. Elle participe également au conflit comme infirmière de la Croix-Rouge, puisque Marie a suivi des études d'infirmière à la faculté de médecine de Nancy. Elle évacue les troupes des Dolomites sur skis mais réfléchit à un système plus efficace, inspiré de ses doubles compétences de pilote et d'infirmière. C'est la naissance de l'aviation sanitaire, en 1910, avec l'avion-ambulance, Il s'agit d'un appareil équipé, muni d'une civière blindée fixée sous le fuselage et d'un matelas pneumatique. Grâce à ce système, 7 000 hommes sont transportés du front aux hôpitaux, épargnant ainsi de nombreuses vies et formant le premier corps des infirmières de l'air. Lors de la Seconde Guerre mondiale, elle fonde un centre destiné à recueillir les aviateurs convalescents, « Le Repos des Ailes ».

Marie Marvingt est encore à ce jour la femme la plus décorée de France. Au cours de sa vie, elle a reçu 34 médailles et décorations parmi lesquelles la Croix de guerre 1914-1918 avec palmes, les Palmes académiques, la Légion d'honneur, la Médaille de l'Aéronautique ou encore la Médaille d'or de l'Académie des sports. 

Documentaire "Marie Marvingt la fiancée du danger ...

Marie Marvingt la fiancée du danger - Vidéo Dailymotion

Interview Benoit Pelard Centenaire Marie Marvingt 24/09/09 ...

Marie Marvingt, la fiancée du danger - Vidéo Dailymotion

 
Pionnière de l'aviation et sportive éclectique : Marie Marvingt, la fiancée du danger
Pionnière de l'aviation et sportive éclectique : Marie Marvingt, la fiancée du danger
Pionnière de l'aviation et sportive éclectique : Marie Marvingt, la fiancée du danger

Commenter cet article