Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

© DR | Carte postale datant de la Première Guerre mondiale représentant un poilu et une prostituée.

© DR | Carte postale datant de la Première Guerre mondiale représentant un poilu et une prostituée.

Deux métiers ont souvent eu un destin partagé : les soldats et les prostituées. Ce fut particulièrement le cas lors de la Grande Guerre. Afin d'enrayer les maladies, l'armée française a même dû contrôler et organiser la prostitution.

"On gagnait tout ce qu'on voulait dans les lupanars de la zone et des camps. Là, c'était la bousculade, un dur, dangereux et écœurant business : cinquante, soixante, jusqu'à cent hommes de toutes les couleurs, de toutes les races, à faire par jour, sous la menace continuelle des avions, des bombardements." Dans ses mémoires ("Souvenirs d'un médecin de la préfecture de police et des prisons de Paris 14-18"), le docteur Léon Bizard raconte sans détour le quotidien sordide des prostituées durant la Première Guerre mondiale.

Alors que les combats font rage depuis août 1914, cette activité est des plus florissantes. Les soldats, éloignés de leur famille et plongés dans l'enfer de la guerre, sont en manque de compagnie féminine. "On peut mourir à tout instant, d'une seconde à l'autre. Quand la possibilité existe de répondre à son désir, il n'y a aucune retenue", raconte à France 24 le lieutenant-colonel Christian Benoit, auteur d'un ouvrage sur l'armée et la prostitution intitulé "Le soldat et la putain"... Texte par Stéphanie TROUILLARD

Pour lire l'article complet

Prostituées et soldats, le couple indissociable de la Grande Guerre

Une carte postale de la Première Guerre mondiale montrant avec humour un contrôle médical

Une carte postale de la Première Guerre mondiale montrant avec humour un contrôle médical

Cette carte postale représente une maison close sur le front de l'Orient à Salonique

Cette carte postale représente une maison close sur le front de l'Orient à Salonique

Un bordel militaire de campagne au Maroc dans les années 1920

Un bordel militaire de campagne au Maroc dans les années 1920

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article