Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Gendarmes Mobiles au coeur des forces de l'ordre

L’emploi des forces mobiles est orienté résolument vers l’exécution des missions de sécurité générale en renfort du dispositif territorial des forces de l’ordre. A cet effet, le suivi de l’activité et de l’engagement des formations de gendarmerie mobile est déconcentré au niveau de la zone de défense. Cette « doctrine » concilie les exigences de sécurité générale avec celles du maintien de l’ordre. Le préfet de zone de défense est l’autorité d’emploi des unités disponibles implantées dans son ressort.

L’emploi des forces mobiles obéit à une doctrine marquée par une réelle déconcentration. Ces unités ont pour mission d’assurer le maintien de l’ordre public, la sécurité générale, les missions permanentes de la zone et la formation décentralisée.

En outre, la Direction générale de la Gendarmerie nationale sollicite, d’une manière cyclique, les régions de gendarmerie pour assurer les missions dites « nationales ». Pour la zone de défense de Paris, le préfet de zone bénéficie d’un renfort permanent provenant des autres zones de défense.

Escadron

Commandé par un capitaine, il comprend 5 pelotons (1 peloton hors rang + 4 pelotons de marche). Il existe différents types d’escadrons: escadron porté; escadron VBRG du groupement blindé de la gendarmerie mobile.

Groupement

Commandé par un officier supérieur, il comprend 4 à 7 escadrons.

La cellule nationale NRBC est une unité spécialisée de la gendarmerie. Rattachée à l’état- major du groupement de gendarmerie mobile (GBGM) de Versailles-Satory, elle peut être projetée de façon autonome ou en accompagnement du sous-groupement opérationnel NRBC sur tout le territoire national et l’outre-mer. Soumise à un régime d’alerte (préavis de mise en route de trois heures), la cellule conseille, au niveau technique et opérationnel, le commandant du dispositif de gendarmerie engagé. Elle assure également la formation NRBC des personnels de la gendarmerie départementale et de la gendarmerie mobile, dont le sous-groupement opérationnel NRBC.

Le conseiller NRBC peut servir par ailleurs d’élément de liaison entre les services de secours et le commandant local de gendarmerie.

Le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN)

La garde républicaine

Sources : SIRPA gendarmerie

Gendarmes Mobiles au coeur des forces de l'ordre - YouTube

Doc - Gendarmes mobiles, au coeur des forces de l'ordre 3/6

 

Les femmes sous-officiers pourront rejoindre la gendarmerie mobile dès 2015

La gendarmerie mobile accueille depuis de nombreuses années des femmes du corps des officiers, du corps de soutien technique et administratif, des gendarmes adjoints volontaires et des réservistes.

Le directeur général de la gendarmerie nationale a décidé d’ouvrir cette subdivision d’arme aux femmes sous-officiers de gendarmerie, dès 2015.

Cette décision s’inscrit dans le cadre du plan d’action pour l’égalité professionnelle de la gendarmerie du 6 avril 2014. Il s’agit de développer l’attractivité et d’encourager l’affectation du personnel féminin dans l’ensemble du périmètre des unités à vocation opérationnelle et dans les unités d’intervention.

C’est le général d’armée Denis Favier (Directeur Général de la Gendarmerie Nationale, ex-commandant du GIGN) a décidé de permettre aux élèves gendarmes féminins d’être affectés en gendarmerie mobile.

Mise en place en 2015, elle sera évaluée en 2016 au terme d’une période expérimentale afin de déterminer sa généralisation.

Une trentaine d’élèves-gendarmes, incorporées entre le 8 juillet et le 2 septembre seront concernées par une première affectation dans des escadrons de gendarmerie mobile qui seront désignés prochainement. 

Source: Gendarmerie de la Creuse [Facebook]

Gendarmes Mobiles au coeur des forces de l'ordre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article