Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

 La densification de l'être

"C'est un ouvrage décapant et qui ne devrait pas manquer de faire date dans le Landerneau militaire que vient de co-publier avec son frère Christian Venard, l'aumônier du 17e régiment du génie parachutiste (RGP) de Montauban et Gérard Chaput, médecin et psychologue de la gendarmerie, le colonel Guillaume Venard, le patron du 31e régiment du génie (1).

Comment lutter contre le syndrome post-traumatique

Les trois experts qui ont arpenté parfois ensemble des théâtres de guerre au Kosovo ou en Côte d'Ivoire, sans oublier l'Afghanistan ou plus récemment le Mali, ont fait un lourd constat sur l'état psychologique de leurs collègues et subordonnés pendant et au retour de ces OPEX (opération extérieure). Des déploiements au cours desquels les jeunes engagés sont confrontés à la mort de leurs frères d'arme et à des situations de tensions extrêmes, sources du fameux syndrome post-traumatique (SPT). Le constat fait et désormais bien connu notamment avec le retour d'expérience des militaires français engagés en Afghanistan, les trois auteurs ont voulu trouver et apporter une solution non sans avoir pris le temps d'analyser les raisons des défaillances psychologiques de nos soldats français. La méthode puisqu'il s'agit bien de cela, baptisée «La densification de l'être» par le trio, repose sur un constat somme toute simple : fruit d'une société hédoniste où l'individualisme, la consommation et les loisirs sont rois, les jeunes recrues de l'armée française ne seraient pas psychologiquement préparées à la misère, aux massacres des populations qu'ils venaient protéger alors qu'ils subissent également à leur retour l'incompréhension de leurs compatriotes pour leur mission. C'est pour faire face à ses «risques de la vie» du militaire mais pas seulement (lire ci-dessous) que le «maître de guerre», le curé et le «doc» ont imaginé une formation globale intégrant la préparation physique, psychologique du soldat mais également sa dimension métaphysique. Si l'originalité de la méthode tend notamment à rompre certaines habitudes militaires bien ancrées telles que briser le silence durant la vie et la formation régimentaire, c'est, sans conteste, la quête de sens de l'action militaire et de sa propre vie qui donne du relief à la «potion magique» concoctée par ces trois apothicaires de l'âme humaine. Une méthode qui ne manquera pas d'intéresser toutes les professions liées aux services : des gendarmes aux policiers, sans oublier les pompiers et les médecins urgentistes… À lire."

(1) La Densification de l'être, «collection défis du 3e millénaire», éditions Prividef, 208 p, 20 euros.

Commenter cet article