Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Laura, 30 ans, ex-membre de l'escadron de transport gouvernemental, a subi le harcèlement moral et sexuel de la part de ses collègues pilotes (Axelle de Russé) -

Laura, 30 ans, ex-membre de l'escadron de transport gouvernemental, a subi le harcèlement moral et sexuel de la part de ses collègues pilotes (Axelle de Russé) -

La photographe Axelle de Russé a rencontré une dizaine de militaires ayant fait l'objet de réflexions sexistes ou de viols. Rencontre.

Valérie, ex-soldat du rang. Clara, ex-matelot de la Marine. Laura, ancienne hôtesse de l'air de l'avion présidentiel ou Seeade, gendarme adjoint. Toutes ont vu leur destin brisé après le viol ou l'agression sexuelle d'un collègue ou d'un supérieur. Même si le ministère de la Défense prétend lutter contre le harcèlement, les plaintes de femmes soldats restent trop souvent étouffées.

La photographe Axelle de Russé a rencontré ces militaires trop bavardes pour "la grande muette". Leur combat est pourtant long et douloureux : pression de la hiérarchie, plaintes classées sans suite, dépression, tentatives de suicide, mutation ou radiation pure et simple de l'armée. Elles ont souvent tout perdu, et notamment leur rêve que constituait l'uniforme, et tentent de se reconstruire.

Ce que m'ont dit les femmes harcelées dans l'armée française

Ce que m'ont dit les femmes harcelées dans l'armée française

Ce que m'ont dit les femmes harcelées dans l'armée française

Enquête sur les violences faites aux femmes dans l'armée en France. Pendant 18 mois les journalistes ont rencontré des soldates victimes de harcèlement, agression ou viol, et se sont entretenues avec des officiers, d'anciens ministres, des médecins, des avocats et des chercheurs.

L'armée française est la plus féminisée d'Europe, avec 15 % de femmes sur ses 230 000 engagés. En caserne, brigade ou opérations extérieures (Afghanistan, Mali, Centrafrique), les femmes de l'armée française sont trop souvent vécues comme des intruses et parfois traitées comme des objets sexuels. Dans les pays scandinaves, en Israël, en Australie ou aux États-Unis, ce problème a été traité vigoureusement. « Une femme dans l'armée américaine a plus de risques de se faire violer que de tomber sous le feu de l'ennemi », dénonçait ainsi un rapport interne, en Irak en 2004. En France, le tabou demeure, et les forces armées préfèrent occulter le problème. Pour la première fois, au terme d'une enquête rigoureuse et soigneusement étayée, ce livre dévoile le traitement réservé aux soldates et l'ostracisme dont elles sont victimes quand elles osent affronter l'omerta.

Leila Minano & Julia Pascual

Éditeur : Les Arènes, Paris

Causette, Courtry (Seine-et-Marne)

Collection : Document

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article