Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

L'espoir meurt en dernier : Guerre et captivité en Indochine avec la Légion étrangère (1949-1954)

Jeune officier au 3e régiment étranger d'infanterie stationné en haute région du Tonkin, Bernard Grué parcourra la RC4 de Langson à Cao Bang de 1949 à 1950. Il repoussera l'attaque de son poste 41 Est avant de rejoindre Dong Khê. Chargé de tenir l'un des points névralgiques de la citadelle avec un canon de 57, il résistera aux pilonnages et aux attaques du Viêt-minh pendant deux jours et deux nuits. Le 18 Septembre 1950 au matin, une nouvelle fois blessé, inconscient, au milieu de ses légionnaires morts ou blessés, il tombe aux mains des attaquants. Commencent alors quatre longues années de captivité dans la jungle et de "rééducation" à la chinoise par les commissaires politiques viêts. Le récit qui en est fait n'est jamais haineux à l'égard des populations et des gardiens, mais toujours teinté d'humour et d'optimisme courageux. Il apparaît comme une leçon de survie, d'espérance et d'humanisme...

Bernard Grué est né en 1924 à Bordeaux. Saint-Cyrien de la promotion "Nouveau Bahut" (1945-1947), il choisit la Légion étrangère à la sortie de l'Ecole d'application et rejoint le 3e REI en Indochine en mai 1949. A son retour en France, en 1954, il retrouve sa fiancée qui l'attendait depuis six ans, se marie, et se lance dans de longues études. Diplômé de l'Ecole des langues orientales en Persan, puis breveté de l'enseignement militaire supérieur, il part comme capitaine en Algérie d'où il revient pour intégrer le Centre militaire d'études slaves puis pour suivre les cours de l'Ecole de guerre iranienne à Téhéran. De 1968 à 1971, il est attaché militaire adjoint à Moscou, de 1972 à 1974, il commande le 46e RI à Berlin, puis il prend la direction du renseignement au SDECE à Paris. Il quitte l'armée en 1978 avec le grade de colonel et fera une seconde carrière dans un grand groupe pharmaceutique. Il est commandeur de la Légion d'honneur.

  • Éditeur : Editions du Rocher (20 février 2014)
  • Collection : Lignes de feu

Commenter cet article