Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

"Quelqu'un à tuer" d'Olivier Martinelli.

"D’un doigt, il a remonté ses petites lunettes rectangulaires sur son nez pour mieux m’observer. Puis son visage s’est éclairé. Je me souviens. Il m’a dit « Dieu merci, tu es sain et sauf », en me serrant dans ses bras osseux. Je lui ai répondu que je n’étais ni sain ni sauf. Puis je lui ai dit que Dieu n’avait rien à voir là-dedans."

À paraître Quelqu'un à tuer d'Olivier Martinelli.

La manufacture de livres

Commenter cet article