Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Tempête dans la police judiciaire parisienne

Un an après le limogeage du patron de la police judiciaire parisienne Christian Flaesh, accusé d'avoir prévenu Brice Hortefeux qu'il allait être convoqué dans une enquête liée au financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, c'est au tour de son successeur à la tête du 36, quai des Orfèvres, Bernard Petit, d'être soupçonné de « violation du secret de l'instruction ».

Mercredi 4 février, le patron de la PJ parisienne, son directeur de cabinet, Richard Atlan, ainsi que le syndicaliste Joaquin Masanet, président de l'Association nationale d'action sociale des personnels de la police nationale (ANAS), et Philippe L., l'un de ses collaborateurs, ont été placés en garde à vue dans les locaux de l'Inspection générale de la police (IGPN). La veille au matin, c'est le siège de l'ANAS qui avait été visé par une perquisition, selon des informations du Monde.

Ce nouveau scandale qui ébranle le sommet de la PJ parisienne a été découvert incidemment, tandis que les juges d'instruction Roger Le Loire et Charlotte Bilger enquêtaient sur une affaire de corruption dans l'octroi de titres de séjour impliquant « l'escroc des stars » Christophe Rocancourt, l'ancien secrétaire d'Etat chargé de l'intégration Kofi Yamgnane et Christian Prouteau, le créateur du GIGN. ...

Nouveau scandale au sommet de la police judiciaire parisienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article