Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Etta James, la grande voix du rhythm'n'blues - (At Last, A Sunday Kind Of Love ...)

Etta James - A Sunday Kind Of Love - YouTube

Etta James - All I Can Do Was Cry - YouTube

Etta James - I'd Rather Go Blind - YouTube

Etta James - At Last - YouTube

 

Elle eut une carrière chaotique, mais jalonnée de triomphes. La chanteuse Etta James, hospitalisée depuis plusieurs semaines, vient de mourir à l'âge de 73 an

At Last. Enfin. Ou plutôt finalement. Au terme de plusieurs semaines d’un pénible voyage à l’issue certaine, Etta James nous a quittés vendredi 20 janvier, à 73 ans. 2011 avait été une année fatale pour les grandes voix et les trompe-la-mort, d’Amy Winehouse à Cesaria Evora. 2012 commence sur le même tempo avec la disparition d’Etta James, « la plus grande voix féminine de rhythm’n’blues », selon Jerry Wexler, qui s’y connaissait.

Cette fin, on avait pourtant du mal à y croire, tant celle qui naquit en 1938 semblait indestructible, tutoyant la déchéance et la mort à maintes reprises tout au long d’une existence épique, pour chaque fois rebondir, ressurgir plus forte et plus tonique qu’auparavant. Son titre le plus fameux, At Last, slow torride et déchirant qu’elle s’appropria au point de ne pas supporter que quelqu’un d’autre en fasse autant – Beyonce en sait quelque chose, subissant les foudres d’une James aussi furieuse que blessée le jour où la jeune diva r’n’b fut conviée à l’interpréter devant Barack Obama –, ne révélait pourtant qu’une parcelle de son talent. Soul, jazz, pop, qu’importe, Etta James n’avait qu’à poser sa voix sur une musique pour y imprégner sa marque unique. Une de ces voix puissantes dont le moindre cri ou tremblement n’avait rien d’une prouesse technique, d’un effet recherché : le chant d’Etta James n’était que l’expression ...

Etta James, la grande voix du rhythm'n'blues - Musiques ...

Etta James, la grande voix du rhythm'n'blues - (At Last, A Sunday Kind Of Love ...)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article