Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Michelle Marie vit aujourd’hui dans les environs de Bourges. Dans son jardin, elle a planté des boutures récoltées au parc Anjorrant, dernier vestige du Bon Pasteur...

Michelle Marie vit aujourd’hui dans les environs de Bourges. Dans son jardin, elle a planté des boutures récoltées au parc Anjorrant, dernier vestige du Bon Pasteur...

Archive de presse du 28 janvier 2014  - Elle était en cinquième lorsqu’elle est entrée au Bon Pasteur. Un douloureux passé que Michelle Marie Bondin-Bougelot avait occulté, jusqu’à ce qu’elle se mette en quête de libérer la parole de ses anciennes camarades.

Michelle Marie Bodin-Bougelot n'est pas émue lorsqu'elle parle du Bon Pasteur. « Je ne me souviens de rien. Rien. » Des heures passées à fixer des images du portail de l'institution Anjorrant, à Orléans, où elle a passé un an, de 1959 à 1960, sans que ces grilles ne piquent davantage qu'une colère collective.

Celle que cette retraitée s'est mise en quête de transmettre, à travers son ouvrage « Enfance volée, Le Bon Pasteur, nous y étions ». Un travail de mémoire entrepris en 2009. Michelle-Marie est alors une habituée d'un forum de plantes, le « Cactus ».

« Dossier interdit »

Dans le fil de discussion, un hors sujet sur le film Les Diablesses, une phrase électrochoc. « Que sont devenues mes copines d'Anjorrant, vous en êtes vous sorties, êtes-vous heureuses ? » Michelle Marie se lève, automate, et va chercher un dossier dans sa bibliothèque. « Je l'avais appelé dossier interdit. »

Toute son histoire y est consignée, d'une écriture soignée de jeune fille. « Je devais avoir 15-16 ans. Un jour j'ai tout écrit d'un seul jet, puis j'ai refermé. Je n'en ai parlé à personne, je ne savais pas. » Une histoire toujours taboue chez de nombreuses camarades, selon Michelle Marie. « Le Bon Pasteur a la réputation d'une maison de correction. Elles ont honte. Les maris ne veulent pas, les enfants ne savent pas. »

« On disait qu'on était toutes des caractérielles »

Son parcours ressemble à celui de centaines d'autres jeunes filles. Abandonnée à la naissance, adoptée, puis placée. « Parce que je jouais dans la rue, et dans le quartier, on disait "elle va finir comme la vieille". Ma mère ne savait pas que c'était un Bon Pasteur. C'est un de ses amis jésuite qui l'avait conseillée. »

Une année sans sévices, mais droguée aux médicaments. « À l'époque, on disait qu'on était toutes des "caractérielles". Et le largactyl était à la mode. » Michelle Marie a fait partie des rares à avoir été scolarisées à l'extérieur. « Nous étions trois, au cours Saint-Charles. Mais le jeudi, on travaillait. Je piquais des élastiques dans des culottes en plastique pour bébés. Mes enfants n'en ont jamais porté. »

Son dossier, elle n'a jamais cherché à le récupérer. « Ça ne m'intéresse pas. C'est terminé. Ce que je veux, c'est faire connaître notre histoire pour ne pas qu'on soit traitées de traînées. »

Laver le passé

Un besoin de laver ce passé, elles qui passaient leur temps à récurer. « Les religieuses rabaissaient en nous la femme. La féminité était source de péché. On ne devait pas se promener à deux parce que le "diable était au milieu". On s'habillait ou se déshabillait sous sa chemise de nuit qu'on enfilait sans les manches. Même chose pour la toilette. On nous faisait dormir les bras sur les draps. Je n'ai compris que plus tard pourquoi. »

Michelle Marie a reçu des dizaines d'autres témoignages. Elle en a choisi onze. L'histoire de l'« Hirondelle » de Moulins (Allier), toujours en cavale, frappée à coups de nerf de b'uf, réveillée à la douche froide. D'Yvette, qui s'est brisé la cheville en s'évadant d'Orléans. De Rose-Marie, qui a passé un mois en cellule, la moitié de la tête rasée.

Dans son jardin, Michelle Marie a planté les boutures récoltées dans le parc Anjorrant, plus de 40 ans après. « Et si nous n'étions pas rentrées au Bon Pasteur, que serions-nous devenues ? »

Michelle Marie Bodin-Bougelot, ancienne du Bon Pasteur, a ...

Pratique. Livre à commander auprès de l'auteur (2 Plotard 18500 Sainte Thorette) Contacts

Aurore Malval

Michelle Marie Bodin-Bougelot, ancienne du Bon Pasteur ...
Michelle Marie Bodin-Bougelot, ancienne du Bon Pasteur ...
Michelle Marie Bodin-Bougelot, ancienne du Bon Pasteur ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article