Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Capitaine Georges Martin : [ Gendarme, héros du quotidien ]

Ce 6 juin nous mettons à l'honneur un gendarme, mort pour la France. Un de ces morts pour qui le quotidien du service exigeant de la Gendarmerie le place face à des évènements qui conduisent au sacrifice suprême.

Né le 16 avril 1905, Georges Martin commence sa carrière comme gendarme en 1926. Très bien noté, il est admis à l’école d’application de Versailles dont il sort avec le galon de sous-lieutenant en 1936. Durant la campagne de 1940, il est à la tête d’une section prévôtale, avant de reprendre le commandement de la section de Redon à la fin des hostilités.

En 1943, il s'engage dans la résistance, dirige le secteur de REDON et devient adjoint du Chef d'escadron Guillaudot pour toute la Sarthe.

Le lieutenant Martin soustrait à la Gestapo de nombreux patriotes et agents de la France combattante traqués par l’ennemi, les héberge chez lui en attendant de les conduire en lieu sûr, organise le recrutement de volontaires, de parachutages d’armes et d’explosifs, signale les mouvements de troupes allemandes et assure de nombreuses liaisons. Il établit aussi un plan de sabotage des voies ferrées de son secteur mis en œuvre en grande partie lors du débarquement des Alliés.

Sans doute dénoncé, il est muté d'office vers Caen pour commander la section de Gendarmerie ; il y sera mieux surveillé !

Le 28 mai 1944, il est arrêté par la Gestapo et envoyé à la maison d'arrêt de Caen, où il est soumis à la torture pour lui extorquer des informations.

A l'heure où les forces de la libération prennent pied sur les côtes de France, les Allemands rassemblent des prisonniers au sein de la maison d'arrêt. Le 6 juin 1944, le capitaine MARTIN est fusillé avec d'autres résistants. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Il est fait chevalier de la Légion d’honneur et est décoré de la croix de guerre 1939-1945 à titre posthume. La 87e promotion de l'EOGN porte le nom de Capitaine Martin.

Gendarmerie nationale a partagé la publication de Délégation au patrimoine Gendarmerie.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Darras Christophe 25/11/2015 16:08

Bonjour à tous, Georges Martin était l'oncle de mon beau père et il m'a dit avoir loupé une émission de télévision qui en parlait. Quelqu'un sait quand cette émission a été diffusée et comment la retrouver ? Merci d'avance à qui pourrai m'aider à lui faire ce cadeau de noël.

G.B. 25/09/2017 15:44

bonjour
C'était aussi mon Grand Père. Son histoire a été racontée dans un livre à compte d'auteur "Les cendres froides", Éditions Regain ( Hélène Martin Bernard, son épouse).
Il est également évoqué dans le livre "Massacres Nazis en Normandie - Les fusillés de la Prison de Caen" de de Jean Quellien Jacques Vico, Ed Charles Corlet.
Les recherches des corps ou d'éventuelles archives ayant été vaines, son histoire s'arrête le 6 juin 1944, date de son exécution présumée (la fusillade est certaine, mais le nombre exact des fusillés reste un mystère).
cdt