Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Marie-Hélène Bonnet, Réseau pour la Psychanalyse à l'Hôpital -

Marie-Hélène Bonnet, Réseau pour la Psychanalyse à l'Hôpital -

Cette exposition a été réalisée par Marie-Hélène Bonnet et le Réseau pour la Psychanalyse à l’Hôpital, en collaboration avec l’Ecomusée de Fresnes, dans le Val de Marne. Elle retrace l’évolution du traitement de la souffrance psychique dans des situations d’enfermement depuis le XVIIIe siècle, ère d’avènement de la psychiatrie aliéniste, jusqu’à aujourd’hui.

De la prison et du bagne aux sections spéciales de psychiatrie, les aliénés ont vu leurs conditions de vie s’améliorer en l’espace de trois siècles, passant d’un enfermement carcéral misérable à la possibilité d’une prise en charge sanitaire et psychique de qualité. Le territoire du Val de Bièvre illustre parfaitement cette avancée vers la prise en compte du sujet, avec l’hôpital Bicêtre, autrefois hospice destiné aux incurables, et le groupe hospitalier Paul Guiraud à Villejuif, qui dispose de structures de soin dédiées aux détenus. Cependant, les frontières entre l’ « aliéné » et le « criminel » restent floues, entraînant une véritable difficulté pour les équipes. Naviguant entre prison et hôpital, entre sanction pénale et traitements psychotropes, ces personnes souffrantes ne cadrent pas avec les structures actuelles. D’un côté, la détention reste un lieu de détresse mentale majeure pour ces êtres déjà fragilisés avant leur passage à l’acte. De l’autre, des patients psychotiques, ayant parfois tué sous le coup du délire, restent confinés dans des unités psychiatriques fermées pendant des années, attendant leur condamnation et s’enfonçant dans la maladie du fait de la vie en internement. Comment résoudre ces impasses ?

Par · 10 juin 2015

Voir l’exposition en ligne dans le musée d’histoire de la justice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article