Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Lire ou relire : Les corps d'été, XXe siècle : naissance d'une variation saisonnière

16/03/2010 - C'est l'histoire de l'été et des corps qui vont avec, allongés, dénudés, offerts au soleil. En France, elle se noue entre 1920 et 1960. Alors s'impose un répertoire proprement estival de gestes et de postures légitimes. Alors les édits changeants de la silhouette, le bronzage, l'horizontalité publique et le périmètre capricieux des dévoilements inventent, à échelle d'hommes et de femmes, de nouveaux savoir-faire et de nouvelles exclusions.

Mais ce n'est pas tout. Dans la levée des accoutumances, les corps d'été ont des allures de civilisation suspendue. Ils font exister un pli annuel des rapports au monde, qui sacralise le retour à la simplicité, la variation des expériences et des identités. Cette morale des corps d'été est travaillée de jeux sociaux considérables. De résistances, aussi, et de liesses punitives, qui, oubliées depuis, ont pourtant viscéralement tourmenté l'avènement de cette variation saisonnière des manières d'être.

Ce livre nous emporte ainsi dans une véritable saga : celle des Français qui, au fil du siècle, apprirent à vivre l'été avec leur corps pour personnage principal.

Christophe Granger est enseignant-chercheur en histoire contemporaine, membre du Centre d'histoire sociale du XXe siècle (Paris 1/CNRS). Il enseigne à l'université de Strasbourg.

 

  • La revue de presse Christine Garin - Le Monde du 10 juillet 2009

C'est un ouvrage savant sur un sujet frivole qui tombe à pic en ce début de transhumance estivale. Christophe Granger, enseignant-chercheur en histoire contemporaine, raconte l'histoire des corps en été. Il a enquêté sur les "noces barbares" de la plage, du soleil et de la nudité, qui furent, jusqu'au milieu des années 1970, l'objet de batailles homériques oubliées...

L'entre-deux-guerres ayant, à marche forcée, "forgé la légitimité des corps d'été", après la parenthèse de Vichy qui l'efface pour un temps, la Libération, et, surtout, les années 1960, en reprennent le flambeau. Silhouettes balnéaires, culture adolescente et diktat de la mode s'imposent. On bronze "idiot" et on aime ça. La poussée libertaire d'après-Mai 1968 inventera le sein nu, mais clouera aussi au pilori cette union béate du soleil et des corps. Un nouveau coup de balancier que Christophe Granger racontera peut-être dans un prochain livre.

  • La revue de presse Gilles Heuré - Télérama du 24 juin 2009

Dans ce livre, sous-titré XXe siècle : Naissance d'une variation saisonnière, l'historien Christophe Granger, en maître-nageur historien, observe les plages en saison estivale et rappelle les grandes batailles qui se sont livrées autour des corps dénudés depuis la fin du XIXe siècle...

Un livre à lire et relire sous tous les cieux et en toutes saisons.

 

Les corps d'été, XXe siècle : naissance d'une variation saisonnière

Auteur : Christophe Granger

Date de saisie : 29/03/2010

Genre : Folklore Moeurs et coutumes

Éditeur : Autrement, Paris, France

Collection : Mémoires. Culture

Lire ou relire : Les corps d'été, XXe siècle : naissance d'une variation saisonnière
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article