Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

  La une du Petit Parisien du 6 mai 1900  Collection privée -

La une du Petit Parisien du 6 mai 1900 Collection privée -

En avril 1900, un jeune soldat breton qui purgeait une peine de prison était abattu dans sa cellule de la prison militaire de Nantes par le gardien chef.

Il y a 115 ans, le 16 mai 1900, le sergent-major Benedetti, surveillant chef à la prison militaire de Nantes comparaissait devant les juges du conseil de guerre pour avoir abattu un détenu dans sa cellule. Quelques jours plus tôt, le sergent-major entrait dans la cellule d'un jeune soldat du 19e de ligne, Pierre Le Bellec, originaire des Côtes du Nord et détenu à la prison militaire de la Mitrie pour une peine légère, précise la presse de l'époque. Mais Le Bellec, vivant mal son incarcération, avait adressé à ses supérieurs une lettre qualifiée de grossière, ce qui eut pour effet d'augmenter sa peine de quinze jours. « C'est au moment où le sergent-major Benedetti se présentait à sa cellule pour le mettre aux fers que Le Bellec se précipita sur lui et lui lança avec force la cruche qu'il tenait à la main et qui se brisa en le blessant profondément au front par ses éclats », explique Le Petit Journal, dans son édition du jeudi 6 mai 1900. « Benedetti, à moitié aveuglé par le sang qui coulait de sa blessure, saisit son revolver et tira sur lui à bout portant. Le Bellec tomba raide mort », conclut le journal.

Acquitté

Le 16 mai 1900, les journaux annonçaient finalement l'acquittement, à l'unanimité, par le conseil de guerre du sergent-major Benedetti...

Histoire. Un détenu abattu au sein de la prison militaire de ...

Un gardien de la prison militaire de Nantes tue un détenu ...

Commenter cet article