Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Un mois chez les filles

En 1928, la jeune journaliste Maryse Choisy décide de mener une enquête sur les milieux de la prostitution parisienne et explore un nouveau genre, le reportage en immersion. Elle se fait passer pour une femme de chambre dans une maison de rendez-vous, se déguise pour entrer dans les dancings de la pègre, devient sous-maîtresse chez Ginette, danseuse de salon dans un bar lesbien, puis s’invite dans un hôtel particulier où de riches Américaines s’off rent de prétendus princes russes. Elle réussit même à s’infi ltrer dans le plus illustre des claques parisiens, Le Chabanais. Personnage célèbre des années folles, fantasque, libre et anticonformiste, Maryse Choisy se révèle une plume drôle, crue, engagée. On pense autant à Albert Londres qu’à Colette en lisant ce texte qui fi t scandale et s’arracha alors à plus de 450 000 exemplaires. La redécouverte d’un livre exceptionnel, une invitation à suivre Maryse là où vous n’oseriez jamais aller.

Née en 1903 et morte en 1979, Maryse Choisy est écrivain et journaliste. Passionnée de chiromancie, de yoga et de psychanalyse, elle fut une patiente de Freud.

Introduction de Julia Bracher

Collection : Hors collection littérature française

Parution : 20/05/2015

 

À une époque où les femmes n’ont pas encore voix au chapitre, Maryse Choisy veut faire entendre ce qu’elle a de plus précieux. Après des études de philosophie et un premier roman, la jeune femme décide de se consacrer à un autre pan de l’écriture, le journalisme. Seulement, la profession, largement monopolisée par les hommes, ne laisse que peu de place à Maryse. Si celle-ci veut percer et se faire un nom, elle doit être meilleure que les hommes, plus ambitieuse, plus révoltée, plus novatrice que ses confrères masculins. Son dessein ? Devenir un Albert Londres féminin. Choisir « de porter la plume dans la plaie ». Sa première grande mission consistera à visiter les claques parisiens. En effet, la prostitution est un thème qui l’a toujours hanté. Elevée par ses tantes, la petite a été très tôt confrontée à ses femmes de mauvaise vie devant lesquelles ses tutrices lui ont appris à détourner les yeux pour ne pas succomber aux vils feux de séduction qu’elles savaient attiser. S’enfermer un mois parmi ses femmes diaboliques, c’est aussi, pour Maryse Choisy, l’occasion de nourrir le secret espoir qu’elle a de voir fermer définitivement les maisons closes. Afin d’alimenter au mieux son reportage, Maryse Choisy veut explorer tous les lieux de prostitution parisienne. De la maison de placement à celle de Ginette, du Sporting au Cosy-Bar, sans oublier le célèbre Chabanais, l’auteure note tout. Si elle veut satisfaire la curiosité de ses futurs lecteurs, elle souhaite surtout dénoncer ce commerce de l’amour et ces femmes qui servent encore de « bétails sexuels ». Ce que l’on retiendra de ce formidable récit d’immersion, ce sont les portraits tendres ou sévères de ces filles de joie. C’est aussi le ton franc et gouailleur d’une femme qui n’a pas hésité à mettre sa vertu en danger.

Par MARGAUX HENIN, Librairie Passion Culture, Orléans

Lu et conseillé par : Librairie Page et Plume à Limoges Aurélie JANSSENS

  • Librairie Passion Culture à Orléans Margaux HENIN
  • Librairie Violette and co à Paris Catherine FLORIAN
Maryse Choisy

Maryse Choisy

Commenter cet article